L’UBB mise sur Ch­ris­tophe Urios

20 Minutes - - SPORTS -

« Je crois que j’ai re­cru­té le meilleur ma­na­ger fran­çais. » Tout sou­rire, Laurent Mar­ti ne boude pas son plai­sir. Le pré­sident de l’UBB a of­fi­cia­li­sé, lun­di, l’ar­ri­vée de Ch­ris­tophe Urios comme ma­na­ger pour la sai­son pro­chaine. Un vrai coup de maître pour le club bor­de­lais, après le li­mo­geage sur­prise, il y a une se­maine, de Ro­ry Teague. Cham­pion de France avec Castres en juin, Ch­ris­tophe Urios fait l’una­ni­mi­té dans le rugby fran­çais. Son nom était même mur­mu­ré pour prendre la tête du XV de France après le Mon­dial 2019 au Ja­pon. Mais l’an­cien coach d’Oyon­nax pré­fère, pour l’ins­tant, pour­suivre sa route en club, grâce à ce contrat de quatre ans avec l’UBB. A ce propos, Laurent Mar­ti est ferme : « Même si le pré­sident Ma­cron me le de­mande, il ira au bout de son contrat et ne re­join­dra pas les Bleus avant la fin de ce­lui­ci ! » Le di­ri­geant ne veut pas re­vivre la même ex­pé­rience qu’avec Jacques Bru­nel. En at­ten­dant l’ar­ri­vée d’Urios, Joe Wors­ley pour­sui­vra l’in­té­rim jus­qu’à la fin de la sai­son, « sauf si on se met à perdre six matchs d’af­fi­lée et que la mayon­naise ne prend pas », pré­vient Laurent Mar­ti.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.