« La mi­sère était ca­mou­flée »

20 Minutes - - GRAND PARIS - Ro­main Les­cu­rieux

De­puis des mois, ils ne dorment plus dans leur chambre. « On s’ins­talle dans le sa­lon, ex­plique Fa­ti­ma, 37 ans. Mon fils et mon ma­ri sont sur le ca­na­pé, moi, je vais par terre. » Avec sa fa­mille, Fa­ti­ma ha­bite dans un ap­par­te­ment de la rue Chau­dron, à Saint-De­nis, de­puis main­te­nant neuf ans.

« A l’époque, je cher­chais un lo­ge­ment en ur­gence, et je suis tom­bée sur cet ap­par­te­ment. Mais je n’ai rien vu. En fait, la mi­sère était ca­mou­flée. » Au fil des mois, elle dé­couvre les pro­blèmes : ab­sence ini­tiale de chauf­fage, fuites d’eau, risques d’in­cen­die, coups de jus in­opi­nés, fe­nêtre sans garde-corps du­rant un an, nui­sibles … Der­nier pro­blème re­pé­ré, la pré­sence de plomb. Et, pour cou­ron­ner le tout, cet im­meuble est frap­pé d’un ar­rê­té de pé­ril « non im­mi­nent » de­puis sep­tembre 1993. Mais « il peut tom­ber à n’im­porte quel mo­ment », craint Fa­ti­ma, qui re­pense au ré­cent drame de Mar­seille, où des im­meubles se sont ef­fon­drés, pro­vo­quant la mort de huit ha­bi­tants.

Le lo­ge­ment de Fa­ti­ma fait par­tie des 157 300 lo­ge­ments po­ten­tiel­le­ment in­dignes re­cen­sés dans le parc pri­vé en Ile-de-France, se­lon une étude dé­voi­lée ce lun­di (lire ci-contre). La mère de fa­mille a en­voyé des cour­riers, no­tam­ment à son agence et à la mai­rie de Saint-De­nis. Contac­té par 20 Mi­nutes, le ca­bi­net du maire dit suivre de près ce dos­sier : «Nous al­lons sai­sir l’agence ré­gio­nale de san­té pour ob­te­nir un ar­rê­té ir­ré­mé­diable d’in­sa­lu­bri­té et de pé­ril. Ce­la per­met­tra d’ac­cé­lé­rer la pro­cé­dure de re­lo­ge­ment. » «J’ai­me­rais que per­sonne ne tombe dans le même pan­neau que moi », confie Fa­ti­ma.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.