De nou­veaux dé­fis se pré­sentent à Mar­tin Four­cade

Mar­tin Four­cade dis­pute sa pre­mière course in­di­vi­duelle de la sai­son ce mer­cre­di

20 Minutes - - NEWS - William Pe­rei­ra

Di­manche, pour sa ren­trée of­fi­cielle, Mar­tin Four­cade a en­core ga­gné, lors du re­lais mixte de Pokl­ju­ka (Slo­vé­nie). Pas mal, mais sans plus, a es­ti­mé le bi­ath­lète, sur La chaîne L’Equipe : « J’étais un peu raide sur les skis, mais j’es­père que ça va dé­rouiller le corps pour la suite. » La suite, c’est la pre­mière in­di­vi­duelle de l’an­née en Slo­vé­nie, dès ce mer­cre­di. Le dé­but d’une sai­son qui se­ra bien ani­mée.

La mo­ti­va­tion. « C’est de plus en plus dur de trou­ver la mo­ti­va­tion d’y re­tour­ner, le corps se meur­trit et on tombe dans une rou­tine, in­di­quait le Fran­çais de 30 ans. Mais, si j’ai dé­ci­dé de conti­nuer ma car­rière, c’est que je sens que j’ai cette force-là, au moins pour deux ans.» Un tour de ma­nège

« Jo­hannes Boe est l’ath­lète le plus per­for­mant. » Mar­tin Four­cade

fa­ci­li­té par la ro­ta­tion au sein du staff. Franck Ba­diou et Sté­phane Bou­thiaux ont cé­dé leur place à Pa­trick Favre et Vincent Vit­toz. Sieg­fried Ma­zet, pas­sé de la France à la Nor­vège un an plus tôt, connaît les bien­faits du chan­ge­ment : « Quand on tra­vaille huit-dix ans en­semble, il y a une rou­tine qui s’ins­talle, des conseils ré­cur­rents qui fi­nissent par ne plus être en­ten­dus.»

L’en­ne­mi. Jo­hannes Boe en lune de miel, Jo­hannes Boe tombe ma­lade, Jo­hannes Boe se bloque le dos… A l’au­tomne, le nom du Nor­vé­gien re­ve­nait sou­vent pour des rai­sons ex­tra­spor­tives. Du coup, on s’est dou­ce­ment in­quié­té pour la Coupe du monde. Pas de Boe en forme, pas de ba­taille avec Four­cade. Pas de ba­taille, pas de sus­pense. Mais, heu­reu­se­ment, Boe va bien. «Sur le re­lais mixte, il a eu un très bon temps de ski, avec une quin­zaine de se­condes d’avance sur Mar­tin, ras­sure son coach Sieg­fried Ma­zet. Il se­ra dans le coup pour le dé­but de sai­son. » Four­cade n’a au­cun doute là-des­sus : « Boe est l’ath­lète le plus per­for­mant et il se­ra, à part énorme sur­prise, le plus dan­ge­reux. J’es­père pou­voir lui te­nir la dra­gée haute et conti­nuer à être de­vant lui.»

Les re­cords. Pour ne pas som­brer dans l’en­nui, Mar­tin Four­cade es­saie­ra de ti­tiller les per­for­mances d’Ole-Ei­nar Bjoern­da­len : 95 vic­toires en Coupe du monde et 19 mé­dailles d’or en cham­pion­nat du monde. Le Ca­ta­lan n’est pas loin (74 vic­toires et 11 bre­loques do­rées). « J’es­père que je le bat­trai, parce que je suis un com­pé­ti­teur, mais à au­cun mo­ment ça n’a été une mo­ti­va­tion, in­dique Four­cade. Pour moi, le re­cord de Bjoern­da­len, c’est ce­lui de quel­qu’un qui a vingt­cinq ans de car­rière de haut ni­veau.» Le seul que le Fran­çais n’a pas trop en­vie de battre : il a an­non­cé vou­loir s’ar­rê­ter à 32 ans.

Lors du re­lais mixte, di­manche, Four­cade a dé­cro­ché sa pre­mière vic­toire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.