Fe­li­ci­ty Jones rend justice à « Une femme d’ex­cep­tion »

20 Minutes - - CINÉMA - C.V.

On avait quit­té Fe­li­ci­ty Jones en guer­rière dans Rogue One, a Star Wars Sto­ry, on la re­trouve dans la peau d’une avo­cate déterminée pour Une femme d’ex­cep­tion, de Mi­mi Le­der. « Trou­ver des per­son­nages fé­mi­nins forts est tel­le­ment dif­fi­cile qu’il m’était im­pos­sible de lais­ser pas­ser ce­lui de Ruth Ba­der Gins­burg », ex­plique la co­mé­dienne. Cette ju­riste, sur­nom­mée RBG, est un pi­lier de la lutte fé­mi­niste outre-At­lan­tique, où elle est de­ve­nue juge à la Cour su­prême en 1993. La jeune femme sur­di­plô­mée ne trouve d’abord au­cune place comme avo­cate dans l’Amé­rique des an­nées 1970. «RBG a contri­bué à faire évo­luer les men­ta­li­tés en fai­sant ad­mettre la no­tion de dis­cri­mi­na­tion sexuelle», re­con­naît Fe­li­ci­ty Jones. RBG, qui a au­jourd’hui 85 ans, a sou­te­nu l’ac­trice. « Son au­ra m’a por­tée, car elle a tou­jours au­tant de per­son­na­li­té», ra­conte l’in­ter­prète. La force des deux femmes se com­mu­nique à ce film ré­so­lu­ment fé­mi­niste.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.