Quand Pic­co­li avait le beau rôle

20 Minutes - - CULTURE - De la vie, Les Choses La Grande Bouffe, Anne De­mou­lin

Un monstre sa­cré : à 94 ans et avec quelque 200 films au comp­teur, Mi­chel Pic­co­li est dé­cé­dé le 12 mai. Re­tour sur quelques rôles de sa pro­li­fique car­rière.

Paul Ja­val dans Le Mé­pris, de Jean-Luc Go­dard. Il s’im­pose comme un ac­teur de pre­mier plan dans le

Vchef-d’oeuvre de Jean-Luc Go­dard, Le Mé­pris, sor­ti en 1963 et dis­po­nible sur MyCa­nal. Il y campe Paul Ja­val, un scé­na­riste un peu lâche par­ti avec sa femme (Bri­gitte Bar­dot) à Rome pour re­ma­nier un film. Ce rôle ré­vèle la ca­pa­ci­té de Mi­chel Pic­co­li à jouer des per­son­nages pleins de fê­lures.

Pierre Bérard dans

de Claude Sau­tet. Mi­chel Pic­co­li est avant tout l’ac­teur fé­tiche de Claude Sau­tet dans les an­nées 1970. Les Choses de la vie, dis­po­nible sur MyCa­nal, c’est Ro­my Sch­nei­der et l’ac­teur dans une his­toire dé­chi­rante de di­lemme amou­reux et d’ac­ci­dent de voi­ture. Mi­chel Pic­co­li in­suffle à son per­son­nage des si­lences bou­le­ver­sants et cruels.

Mi­chel dans de Mar­co Fer­re­ri. Pré­sen­té au Fes­ti­val de Cannes en 1973, La Grande Bouffe fait scan­dale. Mi­chel Pic­co­li y campe l’un des par­ti­ci­pants à un dî­ner qui se trans­forme en sui­cide col­lec­tif, par ex­cès d’in­gur­gi­ta­tion de nour­ri­ture. Son per­son­nage meurt d’une crise d’aé­ro­pha­gie.

VVLa car­rière de Mi­chel Pic­co­li en images

Mi­chel Pic­co­li et Bri­gitte Bar­dot dans Le Mé­pris, de Go­dard, en 1963.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.