En­vi­ron­ne­ment

La crise du Co­vid-19 pour­rait in­ci­ter les grands groupes à ac­cé­lé­rer leur tran­si­tion éco­lo­gique

20 Minutes - - SÉRIES - Bap­tiste Roux Dit Riche 20 Mi­nutes Pro­duc­tion

« Mettre l’en­vi­ron­ne­ment au coeur de la re­prise éco­no­mique ». C’est la convic­tion af­fi­chée par plus de 90 di­ri­geants de grandes en­tre­prises fran­çaises dans une tri­bune com­mune pa­rue le 4 mai dans le jour­nal Le Monde. Ces grands pa­trons - dont Ber­nard Ar­nault (LVMH), An­toine Fré­rot (Veo­lia) ou Anne-Ma­rie Cou­drec (Air France-KLM) - pro­posent de faire de la mo­bi­li­té propre, de la ré­no­va­tion éner­gé­tique des bâ­ti­ments ou en­core des éner­gies re­nou­ve­lables, des en­jeux prio­ri­taires de la re­prise éco­no­mique. Voeu pieux ou vé­ri­table chan­ge­ment de cap ? En tout cas, la pa­ru­tion de ce texte s’ins­crit dans un contexte pro­pice à la mo­bi­li­sa­tion en­vi­ron­ne­men­tale. « La crise a ré­vé­lé des en­vies de du­rable chez le consom­ma­teur. Les grandes en­tre­prises n’ont pas le choix, elles n’exis­te­ront de­main et ne pour­ront se re­lan­cer qu’en ren­dant plus verts leurs pro­duits et leurs ser­vices ex­plique Sé­bas­tien Del­pont, Di­rec­teur conseil chez GreenF­lex. Les ana­lyses fi­nan­cières ont d’ailleurs consta­té que les en­tre­prises aux am­bi­tions RSE les plus fortes sont celles dont le cours en bourse a le mieux ré­sis­té. » Par­mi les ini­tia­tives exem­plaires ré­centes, ci­tons-ici De­cath­lon qui, après avoir adap­té ses masques de plon­gées en res­pi­ra­teurs pen­dant la crise, pro­pose dé­sor­mais un ser­vice de lo­ca­tion de vé­lo sans en­ga­ge­ment pour fa­ci­li­ter le re­tour au tra­vail des Fran­çais ou en­core Da­none qui a an­non­cé, fin mai, son sou­hait de de­ve­nir la pre­mière en­tre­prise fran­çaise « à mis­sion » co­tée en Bourse. Un nou­veau sta­tut qui lui im­po­se­rait de res­pec­ter des ob­jec­tifs so­ciaux, so­cié­taux et en­vi­ron­ne­men­taux très éle­vés.

Per­sé­vé­rance et concer­ta­tion

Chez ces en­tre­prises, la crise a d’ailleurs sou­vent per­mis de ren­for­cer les convic­tions en­vi­ron­ne­men­tales. « Nous sommes en­ga­gés dans une trans­for­ma­tion éco­lo­gique pro­fonde de­puis plus de 20 ans. Cette crise n’en­tame en rien notre dé­ter­mi­na­tion té­moigne Del­phine Smag­ghe, Se­nior Vice-Pré­si­dente Achats, Qua­li­té, Dé­ve­lop­pe­ment Du­rable et Com­mu­ni­ca­tion chez McDo­nald’s France. Au contraire, nous sou­hai­tons ac­cé­lé­rer notre feuille de route en­vi­ron­ne­men­tale dans les pro­chains mois. » Ob­jec­tif ? Ré­duire de 35% l’en­semble des émis­sions de gaz à ef­fet de serre de l’en­seigne d’ici 2030. L’en­tre­prise cible alors trois ac­tions prio­ri­taires : sup­pri­mer les em­bal­lages en plas­tique à usage unique, dé­ployer le tri sé­lec­tif en salle dans 100% des res­tau­rants et pas­ser au « zé­ro Die­sel » sur l’en­semble de la flotte lo­gis­tique. Au-de­là des équipes in­ternes, c’est bien l’en­semble de l’éco­sys­tème de McDo­nald’s en France qu’il s’agit de mo­bi­li­ser sur ces trans­for­ma­tions. « Pour le tri des dé­chets en salle, nous de­vons tra­vailler à la fois avec les ac­teurs lo­caux du re­cy­clage, les col­lec­ti­vi­tés lo­cales, le per­son­nel de nos res­tau­rants mais aus­si nos consom­ma­teurs dont nous chan­geons les ha­bi­tudes ex­plique Del­phine Smag­ghe. Gé­né­ra­le­ment, ce­la se passe très bien ». Alors plus vert le « monde d’après » ? Peut-être. Plus col­lec­tif, c’est dé­jà cer­tain.

En ma­tière de tran­si­tion éco­lo­gique, les ini­tia­tives de McDo­nald’s France re­çoivent un ac­cueil po­si­tif.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.