Les ac­cueillants fa­mi­liaux ont «le temps de s’oc­cu­per des per­sonnes»

20 Minutes - - ACTUALITÉ - Oi­ha­na Ga­briel

« Mon rôle, c’est de don­ner du bon­heur jus­qu’au der­nier souffle. » Dans Bien­ve­nue chez Sé­ve­rine (éd. Flam­ma­rion), pu­blié ce mer­cre­di, Sé­ve­rine Bel­lier, 47 ans, dé­taille ses jour­nées en com­pa­gnie de per­sonnes âgées et de sa fa­mille, dans sa mai­son de l’Orne. « Une “al­ter­na­tive” aux Eh­pad» qui mé­rite d’être connue, alors qu’Em­ma­nuel Ma­cron a an­non­cé mar­di «une loi sur le grand âge dans les pro­chains mois».

Un tra­vail mé­con­nu

Par ce livre écrit avec Ca­the­rine Sé­gu­ret, la qua­dra­gé­naire es­père faire connaître ce mé­tier aux fa­milles sans so­lu­tion, mais aus­si don­ner en­vie à d’autres de se lan­cer. « On a le temps de bien s’oc­cu­per des per­sonnes âgées, ra­conte-t-elle. En Eh­pad, il y a tant de soi­gnants qui aiment leur tra­vail, mais qui n’ont plus les moyens de le faire bien. »

Une fois la for­ma­tion et l’agré­ment du conseil dé­par­te­men­tal en poche, Sé­ve­rine a amé­na­gé un lieu adap­té pour re­ce­voir trois per­sonnes dé­pen­dantes, chez elle, à temps com­plet. Elle ra­conte l’at­ten­tion dé­cu­plée, les vi­sites des fa­milles, les Noël tous en­semble. «Mes proches savent que si je suis in­vi­tée aux ma­riages, bap­têmes et com­mu­nions, je viens avec tout le monde ! » Elle évoque aus­si les dé­tails pra­tiques de ce mé­tier mé­con­nu. « Le prix va­rie en fonc­tion de la dé­pen­dance de la per­sonne, rap­pelle-t-elle. Avec les charges, les fa­milles paient au­tour de 1500 €.»

Sé­ve­rine Bel­lier ra­conte son mé­tier dans un livre pu­blié ce mer­cre­di.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.