Le jour où ai­mer Billy Joel fut en­fin cool

Sé­rie « The Boys », sur Ama­zon Prime, est rem­plie de chan­sons et d’al­lu­sions au chan­teur

20 Minutes - - CULTURE - Anne De­mou­lin

Jus­qu’ici, en France, af­fir­mer être fan de Billy Joel s’ac­com­pa­gnait soit d’un si­lence em­bar­ras­sé, soit d’un «c’est qui dé­jà?» (le chan­teur n’a plus fait d’al­bum pop de­puis 1993). Mais ça, c’était avant The Boys. Si la sé­rie qui dé­zingue les su­per­hé­ros de leur pié­des­tal a fait quelques clins d’oeil à « Pia­no Man» en sai­son 1, la sai­son 2, dont le der­nier épi­sode se­ra dis­po­nible ce ven­dre­di sur Ama­zon Prime Vi­deo, est lit­té­ra­le­ment rem­plie de chan­sons de Billy Joel.

Ce na­tif du Bronx est une vé­ri­table ins­ti­tu­tion aux Etats-Unis. De­puis la sor­tie en 1973 de Pia­no Man, l’« El­ton John amé­ri­cain » a gagné pas moins de six gram­my awards et ven­du quelque 150 mil­lions d’al­bums. De Billy Joel, on ne connaît sou­vent que les deux tubes bien si­ru­peux, Ho­nes­ty et Just the Way You Are (la chan­son des ma­riages), et en­fin le ro­cka­billy Up­town Girl. Les cri­tiques le rangent ain­si vo­lon­tiers avec un mé­pris fla­grant dans la ca­té­go­rie « rin­gard ».

« Le pro­blème, c’est que Joel n’a ja­mais sem­blé cool, même par­mi les gens qui l’aiment », ré­sume le cri­tique Chuck Klos­ter­man.

Dans l’uni­vers trash de The Boys, le punk rock règne en maître. Mais que vient alors faire là ce «rin­gard» de Billy Joel? Cet amour pour le chan­teur vient di­rec­te­ment de l’ac­teur Jack Quaid, qui joue Hu­ghie dans la sé­rie. Le pre­mier jour du tour­nage, l’ac­teur a im­pro­vi­sé une ré­plique sur les mu­si­ciens pré­fé­rés de Hu­ghie, ci­tant James Tay­lor, Si­mon & Gar­fun­kel et Billy Joel. « Ce­la avait tel­le­ment de sens pour Hu­ghie. C’est un ga­min de New York et, pour moi, Billy Joel EST juste New York», com­mente le

co­mé­dien. « Tout a com­men­cé par une sé­rie de blagues en sai­son 1, qui mon­traient à quel point Hu­ghie aime Billy Joel, et une grande par­tie de ces blagues ve­naient de Jack Quaid», confirme le sho­wrun­neur Eric Kripke dans une in­ter­view à In­verse.

En pré­pa­rant la sai­son 2, ce der­nier et l’in­ter­prète de Hu­ghie réa­lisent «com­bien de chan­sons de Billy Joel re­flé­taient com­plè­te­ment ce qu’il vi­vait dans les dif­fé­rents épi­sodes », se sou­vient Eric Kripke (lire l’en­ca­dré). Et ce n’est que le début. MGM Te­le­vi­sion et Uni­ver­sal Mu­sic Pu­bli­shing Group planchent sur une sé­rie d’an­tho­lo­gie in­ti­tu­lée Scenes From an Ita­lian Res­tau­rant, ba­sée sur les clas­siques de l’ar­tiste.

«Joel n’a ja­mais sem­blé cool, même par­mi les gens qui l’aiment. » Chuck Klos­ter­man, cri­tique

Jack Quaid campe Hu­ghie, le fan de Billy Joel, dans The Boys.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.