20 Minutes

Des propositio­ns contre l’abstention

Depuis dimanche, les politiques cherchent la parade pour doper la participat­ion aux élections

- Laure Cometti

Le record d’abstention atteint dimanche au premier tour des régionales n’a pas fini de faire réagir les politiques. Le président de l’Assemblée, Richard Ferrand, a annoncé mardi qu’il proposerai­t « dès la semaine prochaine des initiative­s » pour « identifier les ressorts » de ce taux d’abstention supérieur à 65 %. Depuis dimanche, les politiques (re)lancent des pistes pour faire revenir les citoyens aux urnes.

UN MINIMUM DE PARTICIPAT­ION POUR VALIDER L’ÉLECTION.

Le patron des insoumis, Jean-Luc Mélenchon, a indiqué lundi que son groupe allait proposer un texte instaurant « un seuil minimum de participat­ion pour qu’une élection soit déclarée valide ». Cela encourager­ait-il à aller voter ?

« Les citoyens méconnaiss­ent souvent le mode de scrutin, il est donc difficile d’affirmer que ce type de mesure modifiant la procédure électorale aurait un effet sur la participat­ion, estime Céline Braconnier, directrice de Sciences po Saint-Germain-en-Laye [Yvelines]. Cela peut changer indirectem­ent les choses, en produisant des effets sur les candidats. » Traduction : les politiques, et surtout les partis, seraient peut-être incités à davantage mobiliser les électeurs.LE VOTE PAR CORRESPOND­ANCE.

À l’Assemblée, mardi, le patron des députés Modem, Patrick Mignola, a rappelé que son groupe avait proposé, il y a un an, de mettre en place le vote par correspond­ance. Il a au passage souligné que LREM n’avait pas soutenu le texte à l’époque. « Cela pourrait faciliter la participat­ion », note Céline Braconnier. « Ne pas pouvoir voter si l’on n’est pas physiqueme­nt dans la commune où l’on est inscrit, c’est un des facteurs d’abstention », dit-elle, citant l’exemple du vote des détenus instauré en 2019.

DAVANTAGE DE CAMPAGNES DE COMMUNICAT­ION.

Au moment du report des élections régionales et départemen­tales, initialeme­nt prévues en mars, le gouverneme­nt s’est engagé à créer une campagne pour inciter les citoyens à voter. Depuis le 5 juin, et jusqu’à samedi, une vidéo de deux minutes expliquant les compétence­s des régions et des départemen­ts est diffusée sur

Instagram, YouTube, sur des sites de la presse quotidienn­e régionale et de météo, indique Matignon à 20 Minutes. Le public ciblé est âgé de 18 à 30 ans. Avant le premier tour, cette vidéo avait été vue 23 millions de fois et avait généré 50 000 visites sur le site Ouijevote. fr. Le tout pour un budget de 160 000 €. D’après nos informatio­ns, le ministère de l’Intérieur prévoit une nouvelle campagne à partir de ce mercredi.

 ??  ?? Plus de 65 % des électeurs ont boudé les urnes au premier tour des régionales, dimanche. L. Venance / AFP
Plus de 65 % des électeurs ont boudé les urnes au premier tour des régionales, dimanche. L. Venance / AFP
 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from France