Mo­teur et trans­mis­sion

4x4 Magazine - - Essai Occasion -

Der­nier tour de piste

S'il a lais­sé sa place, en 2016, à une mé­ca­nique de 143 che­vaux étu­diée chez BMW et cen­sé­ment plus mo­derne, le brave 4 cy­lindres 2,2 litres reste tout à fait dans la course, même si sur cette « phase IV », il ef­fec­tue son der­nier tour de piste… Ce die­sel pré­sente bien, avec sa cu­lasse en al­liage lé­ger abri­tant deux arbres à cames en tête, qui ac­tionnent quatre sou­papes par cy­lindre. Cô­té alimentati­on, on note la pré­sence bé­né­fique d'un tur­bo à géo­mé­trie va­riable, de l'in­jec­tion di­recte et d'un dis­po­si­tif com­mon rail. Ce 2,2 litres passe de 136 à 150 che­vaux à 3 600 tr/mn, et pro­pose un couple de 34,7 mkg (contre 31,6 mkg) dès 1 700 tr/mn, ce qui as­sure une ex­cel­lente sou­plesse d'uti­li­sa­tion. Le D-4D est ac­cou­plé à une boîte mé­ca­nique ou au­to­ma­tique à six rap­ports.

Blo­cage du dif­fé­ren­tiel cen­tral

La trans­mis­sion se­mi-per­ma­nente du RAV4 de la qua­trième gé­né­ra­tion pos­sède un blo­cage de dif­fé­ren­tiel cen­tral qui op­ti­mise gran­de­ment la mo­tri­ci­té. Sup­pri­mé sur la pré­cé­dente ver­sion, ce dis­po­si­tif de blo­cage du dif­fé­ren­tiel fait son re­tour, pour le plus grand bé­né­fice d'une chaîne ci­né­ma­tique très ef­fi­cace, dis­po­sant même, avec la boîte au­to­ma­tique, d'un sys­tème de contrôle de vi­tesse en des­cente, et au­to­ri­sant le 4x4 ja­po­nais à mieux s'ex­pri­mer loin de l'as­phalte. ESP et aide au dé­mar­rage en côte sont bien en­ten­du de sé­rie sur ce RAV4

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.