Nis­san Na­va­ra

Même avec une sus­pen­sion ar­rière do­tée de res­sorts hé­li­coï­daux, le nou­veau Na­va­ra ne se montre pas aus­si in­no­vant que Nis­san vou­drait nous le faire croire. Il reste même très clas­sique.

4x4 Magazine - - Pick-Up Sommaire -

En af­fi­chant comme prin­ci­pale in­no­va­tion tech­nique l’ap­pa­ri­tion de res­sorts hé­li­coï­daux sur le train ar­rière qui de­meure ri­gide, le nou­veau Na­va­ra nous laisse im­man­qua­ble­ment sur notre faim. N’en concluez pas pour au­tant que ce pick-up Nis­san soit dé­pour­vu d’in­té­rêt. Au contraire, il évo­lue sur de nom­breux points.Ain­si, un nou­veau tur­bo­die­sel prend place sous le ca­pot. Af­fi­chant 2,3 l de cy­lin­drée, il existe en deux ver­sions, simple ou double tur­bo, pour avouer res­pec­ti­ve­ment 160 et 190 ch. Plus ef­fi­cient mais aus­si si­len­cieux, il marque un vrai pro­grès sans pour au­tant mo­di­fier le ni­veau de per­for­mances. Il est as­so­cié à un ni­veau d’équi­pe­ment bo­ni­fié avec l’in­tro­duc­tion de nou­velles tech­no­lo­gies comme les pro­jec­teurs à LED ou une vi­sion à 360°. L’ha­bi­tacle, quant à lui, se veut plus confor­table, les sièges avant pro­fi­tant d’une con­cep­tion « der­nier cri », la ban­quette ar­rière étant en­fin ac­cueillante. Ses oc­cu­pants sont d’ailleurs aux pre­mières loges pour pro­fi­ter de l’ar­ri­vée de res­sorts sur le train ar­rière. Car, s’ils res­tent fermes pour ac­cep­ter les lourdes charges, ils font preuve de plus de pro­gres­si­vi­té, at­té­nuant ain­si les tres­sau­te­ments ty­piques aux sus­pen­sions à lames. Le gain en agré­ment reste ce­pen­dant li­mi­té, le Na­va­ra de­meu­rant avant tout un pick-up. D’ailleurs son cô­té uti­li­taire n’a pas été ou­blié puis­qu’il peut dé­sor­mais trac­ter des re­morques at­tei­gnant 3,5 t. De même, on re­trouve dans une benne de bonnes di­men­sions les rails sur les­quels cou­lissent des cro­chets d‘ar­ri­mage.

Tou­jours pas 4x4 per­ma­nent

Un en­semble sé­dui­sant qui souffre ce­pen­dant du conser­va­tisme af­fi­ché cô­té trans­mis­sion. En ef­fet, 4x2/4x4 sans dif­fé­ren­tiel cen­tral, le Na­va­ra roule sur l’as­phalte en pro­pul­sion quand une par­tie de la concur­rence pro­fite en per­ma­nence, et de­puis quelque temps dé­jà, de l’ef­fi­ca­ci­té comme de la sécurité in­hé­rentes aux quatre roues mo­trices. De même, on s’étonne de re­trou­ver une boîte au­to­ma­tique à la ges­tion aus­si peu ré­ac­tive, chaque chan­ge­ment de rap­port en­gen­drant aus­si beau­coup trop de glis­se­ment du conver­tis­seur. Fi­nis­sons ce­pen­dant sur une bonne note en sou­li­gnant comme il se doit le pas­sage à cinq ans ou 160 000 km de la ga­ran­tie cons­truc­teur. S’il ne manque pas d’atouts, le der­nier Na­va­ra rate néan­moins le coche en ne de­ve­nant pas 4x4 per­ma­nent, au mi­ni­mum sur ses fi­ni­tions su­pé­rieures aux ac­cents plus loi­sirs qu’uti­li­taire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.