Toyo­ta Hi­lux

4x4 Magazine - - Pick-Up Sommaire -

Pré­sent de­puis de longues an­nées sur le seg­ment du pick-up, Toyo­ta per­siste à conce­voir son Hi­lux de ma­nière trop tra­di­tion­nelle. Ain­si, la der­nière gé­né­ra­tion se montre non seule­ment peu in­no­vante et, plus grave, il offre des per­for­mances en re­trait face à ses conc­cu­rents.

Toyo­ta, qui re­ven­dique le plus grand nombre de pick-up « une tonne » cir­cu­lant à tra­vers le monde, peut s’ap­puyer sur l’image ico­nique de son Hi­lux. Es­thé­ti­que­ment mo­der­ni­sé, ce der­nier in­nove en adop­tant un mo­teur sem­blant par­fai­te­ment dans l’ac­tua­li­té, puis­qu’il af­fiche une moindre cy­lin­drée. Néan­moins, à la dif­fé­rence de ses pe­tits ca­ma­rades qui pra­tiquent le down­si­zing en conser­vant un ni­veau de puis­sance équi­valent, ce Toyo­ta perd plu­sieurs di­zaines de che­vaux face à son pré­dé­ces­seur, pour n’en avouer dé­sor­mais que 150. Un pas­sage sur la ba­lance nous in­di­quant éga­le­ment une prise de poids loin d’être ano­dine, et voi­là cette énième gé­né­ra­tion du Hi­lux bien mal par­tie quand il s’agit d’ af­fron­ter le chro­no mètre. D’ a il leurs,Toyo­tae st cou­tu­mier du fait, puisque der­niè­re­ment une même dé­grin­go­lade des per­for­mances a aus­si pé­na­li­sé le Land Crui­ser. Dom­mage, car le Hi­lux se po­si­tionne sur ce point au­jourd’hui en cancre de la ca­té­go­rie, l’en­semble de la concur­rence se mon­trant net­te­ment plus vé­loce. Mais si le D-4D peut être mon­tré du doigt, la boîte au­to qui s’y ac­couple porte éga­le­ment sa part de res­pon­sa­bi­li­té. En ef­fet, mal­gré ses six vi­tesses lais­sant es­pé­rer une bonne dose de mo­der­ni­té, il faut en­core se faire une rai­son : sa ges­tion ap­pa­raît d’un autre âge en gé­né­rant beau­coup de pa­ti­nage du conver­tis­seur et une ab­sence cruelle de ré­ac­ti­vi­té. De plus, chez Toyo­ta, on se re­fuse tou­jours à faire du Hi­lux autre chose qu’un ba­sique 4x2/4x4 sans dif­fé­ren­tiel cen­tral. Ré­sul­tat : sur as­phalte, on reste dans l’obli­ga­tion de rou­ler en pro­pul­sion. Si l’ar­ri­vée de l’ESP a clai­re­ment mo­di­fié la donne en cal­mant les dé­rives in­tem­pes­tives du train ar­rière, il n’em­pêche que le dé­fi­cit en ma­tière de mo­tri­ci­té reste criant, l’adhé­rence d’un pont ri­gide sus­pen­du par des lames res­tant toute re­la­tive. Heu­reu­se­ment, grâce à un blo­cage ar­rière de sé­rie et à un contrôle de vi­tesse en des­cente, le Hi­lux se montre tou­jours aus­si ef­fi­cace en tout-ter­rain. Dans une ca­té­go­rie sou­vent dé­criée pour son ni­veau de pré­sen­ta­tion in­té­rieure peu flat­teur, ce Toyo­ta se dé­marque. Re­mar­quable sur plu­sieurs élé­ments, comme le dé­montrent son com­bi­né ins­tru­ments ou un écran cen­tral élé­gam­ment rap­por­té, il se dis­tingue aus­si par une do­ta­tion très tech­no­lo­gique à l’image d’un en­semble d’as­sis­tances élec­tro­niques à la conduite dé­jà fort com­plet où l’aver­tis­seur de fran­chis­se­ment de lignes se com­plète d’une re­con­nais­sance des pan­neaux de si­gna­li­sa­tion et d’un sys­tème an­ti­col­li­sion. De même, l’ins­tal­la­tion mul­ti­mé­dia pro­pose une connexion in­ter­net don­nant ac­cès à plu­sieurs ap­pli­ca­tions. Tech­ni­que­ment d’un autre âge et loin d’être don­né, le Toyo­ta Hi­lux perd donc de sa su­perbe gé­né­ra­tion après gé­né­ra­tion, par la faute d’un in­com­pré­hen­sible im­mo­bi­lisme.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.