Land Ro­ver Dis­co­ve­ry Sport

Faux spor­tif au­then­tique fa­mi­lial

4x4 Magazine - - Sommaire - Re­né Bou­gros, pho­tos ar­chives 4x4 Ma­ga­zine.

Ce mo­dèle, dis­po­nible en fé­vrier 2015, s'est af­fir­mé dans la plé­tho­rique fa­mille « LandRange » comme le rem­pla­çant du Free­lan­der. Po­si­tion­né au-des­sus de l'aty­pique Range Evoque, le nou­veau ve­nu ap­par­tient da­van­tage à la li­gnée des « pre­miums com­pacts » qu'à celle des Dis­co­ve­ry po­ly­va­lents qui l'ont pré­cé­dé et sui­vi dans la sa­ga Land Ro­ver. Rou­tier ef­fi­cace, fa­mi­lial ac­cueillant, fidèle à l'iden­ti­té vi­suelle de la marque, c'est un bon com­pro­mis entre la tra­di­tion Land et la mo­der­ni­té Range…

Lorsque le Land Ro­ver Dis­co­ve­ry est pré­sen­té, à l'au­tomne de l'an 1989 lors du sa­lon de Franc­fort, il consti­tue le chaî­non man­quant entre le rus­tique De­fen­der et un Range dé­sor­mais plus proche de la ber­line de luxe que du break 4x4 tra­di­tion­nel. S'il est loin de pro­po­ser la ligne em­blé­ma­tique du Range – no­tam­ment à cause de l'ex­crois­sance qui « orne » l'ar­rière du toit et le pé­na­lise en hau­teur – et moins en­core l'opu­lence de son ha­bi­tacle, le Dis­co­ve­ry est tout de même beau­coup plus ci­vi­li­sé que le De­fen­der. Ce Dis­co­ve­ry « 1 » pêche, es­sen­tiel­le­ment, par son an­tique mo­teur VM de 112 che­vaux, une mé­ca­nique d'ori­gine ita­lienne ex­trê­me­ment ca­pri­cieuse et d'une fia­bi­li­té aléa­toire ! L'adop­tion d'un Per­kins à in­jec­tion di­recte de 113 che­vaux se­ra donc bien ac­cueillie. Mais c'est avec sa se­conde gé­né­ra­tion, beau­coup plus agréable à l'oeil, mieux équi­pée, et ani­mée par le Td5 de 138 che­vaux, que le « Dis­co » trouve, à par­tir de 1999, sa vé­ri­table voie. Cinq ans plus tard, la troi­sième mou­ture, à tous égards beau­coup plus proche du Range, in­tègre sans hé­si­ter le clan des 4x4 de luxe.Avec un V6 tur­bo né Ja­guar et une chaîne ci­né­ma­tique ex-

trê­me­ment so­phis­ti­quée, qui lui offrent une nou­velle jeu­nesse !

Un SUV pre­mium vaste et voué à l'as­phalte

Le Dis­co­ve­ry Sport, ap­pa­ru en 2015, n'a stric­te­ment rien à voir avec cette li­gnée d'an­cêtres ba­rou­deurs et rus­tiques. Sa mis­sion est de rem­pla­cer le SUV com­pact Free­lan­der, d'une part, et d'of­frir à la clien­tèle une vé­ri­table al­ter­na­tive entre un Range Evoque aty­pique et moyen­ne­ment ac­cueillant pour les pas­sa­gers ar­rière, et un vé­hi­cule net­te­ment plus vaste, qui va même jus­qu'à pro­po­ser une ver­sion à sept places. Le nou­veau ve­nu, de taille res­pec­table (4,60 m de long), se veut éga­le­ment un concur­rent di­rect et cré­dible à la fa- mille des SUV pre­mium de même ga­ba­rit, en par­ti­cu­lier les ve­dettes du seg­ment comme les BMW X3, Au­di Q5, Mer­cedes GLC, Lexus NX ou Vol­vo XC60. L'en­gin est d'abord pro­po­sé avec le mo­teur 2,2 litres d'ori­gine PSA, mais Ja­guar ne veut pas par­ta­ger ce groupe avec le cou­sin Land, qui va donc dis­po­ser fin 2015 du nou­veau TD4-2 litres In­ge­nium, pro­po­sant 150 ou 180 che­vaux, et un couple maxi com­pris entre 32,7 et 43,8 mkg à 1 750 tr/mn. Si cette der­nière va­leur offre une vraie sou­plesse d'uti­li­sa­tion au vé­hi­cule, la puis­sance s'avère un peu juste, compte te­nu de la masse (deux tonnes) à dé­pla­cer. Comme le Range Sport, le TD4 est do­té d'une boîte de vi­tesses mé­ca­niques à six rap­ports, ou d'une re­mar­quable boîte au­to­ma­tique à neuf vi­tesses, et d'une trans­mis­sion in­té­grale per­ma­nente hé­ri­tée de l'Evoque, ce qui en fait un SUV es­sen­tiel­le­ment voué à l'as­phalte…

Une do­ta­tion de qua­li­té en ver­sion SE et HSE

La ver­sion Pure de base pro­pose, de sé­rie, un équi­pe­ment dé­jà com­plet. Ne par­lons pas des aides à la conduite, de l'ABS au contrôle d'adhé­rence en forte dé­cli­vi­té, en pas­sant par le contrôle de sta­bi­li­té, l'an­ti­pa­ti­nage, le dis­po­si­tif « stop&start » ou l'aide au dé­mar­rage en côte. Voyons plu­tôt du cô­té de l'ha­bi­tacle, dans le­quel fi­gurent sept air­bags, une cli­ma­ti­sa­tion ma­nuelle, un au­to­ra­dio/CD de belle fac­ture, les vitres et ré­tro­vi­seurs à com­mandes élec­triques, l'ou­ver­ture té­lé­com­man­dée des ou­vrants, le dé­mar­rage sans clé, des jantes al­liage de dix-sept pouces, le siège conduc-

teur et le vo­lant ré­glables en hau­teur, etc. Le mo­dèle SE bé­né­fi­cie, outre de la clim élec­tro­nique et des phares bixé­non, d'un ra­dar de sta­tion­ne­ment, du sys­tème Ter­rain Res­ponse, d'un dé­tec­teur de pluie et de lu­mi­no­si­té, de la troi­sième ran­gée de deux sièges es­ca­mo­tables por­tant la ca­pa­ci­té de cinq à sept places, de jantes de dix­huit pouces, ain­si que de la na­vi­ga­tion, d’un ra­dar de re­cul, du limiteur/ré­gu­la­teur de vi­tesse, de la ban­quette cen­trale cou­lis­sante, etc. Quant au Dis­co­ve­ry Sport HSE, il a tout ça plus une gar­ni­ture en cuir, une com­mande élec­trique des sièges avant, une cli­ma­ti­sa­tion bi-zone, la ca­mé­ra de re­cul. Le « must » de la gamme est le HSE Luxu­ry, qui se pare d'un dé­tec­teur d'obs­tacle, d'une as­sis­tance au sta­tion­ne­ment, d'un hayon élec­trique et de spec­ta­cu­laires jantes de dix-neuf pouces.

Une fi­ni­tion de qua­li­té qui pro­met de du­rer dans le temps.

Un grand coffre en confi­gu­ra­tion 5 places et for­cé­ment un peu pe­tit en 7 places.

On re­trouve la boîte au­to­ma­tique à neuf rap­ports dé­jà vue sur l’Evoque.

Le Ter­rain Res­ponse pos­sède quatre po­si­tions stan­dards aux­quelles peut s’ajou­ter une op­tion mode Dy­na­mic.

La trans­mis­sion 4x4 per­ma­nente se montre ef­fi­cace dans toutes les si­tua­tions, et fait mer­veille quand les condi­tions d’adhé­rence sont pré­caires.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.