L’ho­ri­zon s’obs­cur­cit pour le pick-up

4x4 Magazine - - Sommaire - Ju­lien Re­na­vand

J’us­qu’à pré­sent, le pick-up bé­né­fi­ciait d’une exo­né­ra­tion du ma­lus éco­lo­gique et de la TVS, puisque consi­dé­ré comme vé­hi­cule pro­fes­sion­nel. Un ef­fet d’au­baine qui a conduit à une aug­men­ta­tion des ventes de ce type de vé­hi­cule, pour at­teindre 20 000 uni­tés l’an pas­sé.Trop pour nos par­le­men­taires qui ont dé­ci­dé de mettre fin à cette niche fis­cale. A la li­mite, l’ar­gu­ment consis­tant à dire qu’il n’y a au­cune rai­son que ce type de vé­hi­cule ne soit pas taxé comme les autres est re­ce­vable, tout comme le main­tien de cette niche fis­cale pour les pick-up à deux places. En re­vanche, nous ex­pli­quer que le manque à ga­gner est de 200 mil­lions d’eu­ros n’est pas à la hau­teur de ce que l’on est en droit d’at­tendre de nos re­pré­sen­tants. Pas­sé cet ef­fet d’au­baine, il est as­sez fa­cile de com­prendre que le mar­ché du pick-up va très for­te­ment ra­len­tir, et que les ren­trées fis­cales at­ten­dues se­ront très loin des 200 mil­lions évo­qués plus haut. Mais qu’im­porte, leur but est sû­re­ment de res­ter fi­dèles à ce prin­cipe d’éco­lo­gie pu­ni­tive et aveugle dont ils sont si friands.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.