Au­di Q7 50 TDI

Le nou­veau Q7 joue la carte de la tech­no­lo­gie à ou­trance pour culti­ver mo­der­ni­té et agré­ment sur la route. Le ré­sul­tat est conforme aux at­tentes.

4x4 Magazine - - Sommaire -

Le Q7 de se­conde gé­né­ra­tion est pas­sé maître dans l’al­lé­ge­ment Au­di a uti­li­sé mas­si­ve­ment l’alu­mi­nium, au point de ga­gner 325 kg. Pour­tant, il y a une fausse note, dans la me­sure où cet al­lé­ge­ment re­cord ne se per­çoit pas, tant les lignes mar­tiales du Q7 donnent dans le style mas­sif. Sans sur­prise, il adopte la nou­velle iden­ti­té de la gamme, étren­née par le Q3 re­sty­lé, qui se ca­rac­té­rise par une ca­landre ar­gen­tée pro­émi­nente. Là ou le Q7 fait très fort, c’est au ni­veau du trai­te­ment de son vaste ha­bi­tacle. La pré­sen­ta­tion est su­perbe, mê­lant uni­vers cos­su et high-tech, et pla­çant chaque ma­té­riau au bon en­droit. Pro­po­sé en cinq places (coffre de 890 litres), ce gros SUV cultive la fibre fa­mi­liale en of­frant jus­qu’à sept places, les sièges du deuxième rang pou­vant par ailleurs cou­lis­ser in­di­vi­duel­le­ment (en op­tion). En confi­gu­ra­tion sept places, le vo­lume du coffre trinque un peu (770 litres), mais ces places d’ap­point (es­ca­mo­tables élec­tri­que­ment) n’ont rien de sym­bo­lique, dans la me­sure où elles peuvent ac­cueillir deux adultes. Le SUV Au­di im­pres­sionne par le soin qua­si ma­la­dif ap­por­té aux as­sem­blages, mais sur­tout par son ba­gage tech­no­lo­gique. Outre le fa­bu­leux « cock­pit vir­tuel » étren­né sur le der­nier TT (un comp­teur di­gi­tal cou­leur à très haute ré­so­lu­tion et à af­fi­chage va­riable), ce Q7 sé­dui­ra les geeks en pro­po­sant une ar­ma­da d’aides à la conduite, sou­vent in­édites.Tout est sous contrôle, en pro­po­sant un as­sis­tant évo­lué pour le sta­tion­ne­ment, un autre pour évi­ter les col­li­sions, mais aus­si une aide pour in­di­quer l’iti­né­raire le plus éco­no­mique, sans ou­blier un cruise con­trol adap­ta­tif fac­tu­ré en op­tion per­met­tant de conduire sans les mains dans les em­bou­teillages. Dès les pre­miers mètres par­cou­rus, quelques constats s’im­posent… Mal­gré un confort prin­cier, su­bli­mé tant par les sièges mas­sant que par la sus­pen­sion pneu­ma­tique ou par l’in­so­no­ri­sa­tion (à double vi­trage), ce « ta­pis-rou­lant » pro­cure un vrai plai­sir de conduite, en sub­ju­guant par son in­croyable agi­li­té. Ce beau dy­na­misme, unique dans la ca­té­go­rie, est bien sûr à mettre au cré­dit de la trans­mis­sion in­té­grale quat­tro li­vrée de sé­rie. Du­rant cet es­sai, réa­li­sé sur les routes de mon­tagne exi­geantes, notre Q7 a lit­té­ra­le­ment « gom­mé » le re­lief et les vi­rages, et d’au­tant plus gou­lu­ment que le V6 de 286 ch , offre du couple à re­vendre dès les plus bas ré­gimes (600 Nm de 1 500 à 3 000 tr/mn), pro­cu­rant ain­si des ac­cé­lé­ra­tions de pre­mier ordre , sans trop plom­ber la consom­ma­tion (8,5 l/100 km).Au fi­nal, s’il n’est pas le plus élé­gant de la ca­té­go­rie, ce nou­veau Q7 au ta­rif consé­quent n’est pas don­né, sur­tout que le pas­sage par les op­tions est in­dis­pen­sable.

Mo­dèle le plus sta­tu­taire, le Q7 bé­né­fi­cie d’une pré­sen­ta­tion qui marque les es­prits.

Le cock­pit vir­tuel se ré­sume à l’af­fi­chage haute dé­fi­ni­tion de l’ins­tru­men­ta­tion. La qua­li­té est réelle.

La boîte tip­tro­nic à huit rap­ports offre un bel agré­ment de conduite en toutes cir­cons­tances.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.