4x4 Magazine

Jeep Compass 4x4 2.0 Multijet 140 ch BA

Dans la gamme Jeep, le Compass a la lourde charge de représente­r la marque américaine sur le segment ultra concurrent­iel des compacts familiaux.

-

En version 4x4, seule la motorisati­on 2,0 l MultiJet est disponible. Le Compass de cet essai est équipé de la version 140 ch, accouplée à une boîte de vitesses automatiqu­e à neuf rapports. Côté transmissi­on, on retrouve l’Active Drive, un système permanent qui intègre également le Selec-T errain dont la fonction est de gérer la motricité en of frant quatr e modes de conduite (Automatiqu­e, Neige, Sable et Boue). De quoi affronter sereinemen­t les dif férentes conditions de conduite et s’aventurer en tout-terrain. Mais le problème avec un 4x4 ou un SUV moderne, c’est qu’il doit également évoluer sur l’asphalte. Or si, dans ce domaine, le Compass fait bonne figure, il doit affronter sur ce terrain une concurrenc­e vraiment très féroce. Et là, certains de ses défauts ne plaident pas en sa faveur, à commencer par une insonorisa­tion largement perfectibl­e. Son agrément de conduite n’est pas non plus un atout, face à des rivaux beaucoup mieux lotis en termes de d ynamisme, et souv ent même plus confortabl­es. Et que dire de la boîte de vitesses automatiqu­e qui « fait le job », mais qui est loin d’être au niveau comparée à ce que propose la concurrenc­e ? Une concurrenc­e dont les modèles se situent dans les mêmes gammes de prix, et parfois même moins cher. On peut en effet se montrer exigeant avec un véhicule dont le tarif f lirte avec les 40 000 €. La finition Limited propose un équipement complet où se trouve tout ce qu’on est en dr oit d’attendre d’un haut de gamme. Si la c limatisati­on automatiqu­e, le régulateur de vitesse, la sellerie cuir ou les sièges à réglages électrique­s répondent présent, il faut remettre la main à la poche pour disposer d’un contenu technologi­que plus poussé tel que l’avertisseu­r de présence de véhicule dans l’angle mort ou l’aide au stationnem­ent semiautoma­tique. Malgré les évidents progrès de Jeep dans ce domaine, la finition du Compass n’est pas sans défaut. Certains matériaux font un peu trop bon marché et l’ajustement du tableau de bord manque parfois de rigueur. Rien de rédhibitoi­re, mais c’est une fois de plus d’autant moins facile à accepter en raison du prix affiché.Au final, si le Compass est loin d’être un mauvais véhicule, il peine à sortir du lot, surtout sur son segment hyperconcu­rrentiel et à son niveau de prix. A cette version Limited 140 ch, on aurait préféré le Trailhawk, la déclinaiso­n la plus baroudeuse de ce Jeep. Hélas, cette dernière n’est désormais plus proposée sur le marché français en raison de l’applicatio­n de nouvelles normes de calcul des émissions de CO2 trop défavorabl­es.

 ??  ?? Le Compass Trailhawk profite d’une présentati­on spécifique. Jeep Compass 4x4 2.0 MultiJet 140 ch Limited BA 39 900 € 140 ch CO2 : 148 g/km
Le Compass Trailhawk profite d’une présentati­on spécifique. Jeep Compass 4x4 2.0 MultiJet 140 ch Limited BA 39 900 € 140 ch CO2 : 148 g/km
 ??  ?? La présentati­on comme l’équipement font un appréciabl­e « bond en avant ». La qualité reste parfois légère.
La présentati­on comme l’équipement font un appréciabl­e « bond en avant ». La qualité reste parfois légère.
 ??  ?? Le coffre offre un volume dans la moyennne de la catégorie.
Le coffre offre un volume dans la moyennne de la catégorie.

Newspapers in French

Newspapers from France