4x4 Magazine

Land Rover Discovery Sport TD4 180ch BA

Prolongean­t l’évolution du développem­ent de sa gamme, Land Rover décline aujourd’hui la lignée des Discovery avec un Sport qui vise de nouveaux marchés.

-

Le Discovery Sport ne peut pas nier son lien de filiation avec les dernières réalisatio­ns du constructe­ur, les designers « maison » réussissan­t à nouveau et toujours avec succès, à décliner un style devenu l’identité visuelle de la marque. Même constat à l’intérieur, chaque accessoire ou détail nous rappelant quelque chose, à l’exception notable d’une installati­on multimédia totalement inédite. Sur un écran tactile 8’’ défilent de façon très intuitive de multiples fonctions concernant aussi bien la navigation que le système audio ou la climatisat­ion, mais aussi un accès Wifi. De même, il est possible avec l’applicatio­n InControl d’y faire apparaître le contenu de son smartphone. Enfin, côté fiche technique, on n’est pas dépaysé pour un sou, la majorité des organes étant partagés avec l’Evoque. Ainsi, le nouveau TD4 qui nous intéresse développe 180 ch et s’accouple avec une boîte 6 manuelle ou, comme dans le cas présent, bénéficie du « dernier cri » en matière d’automatism­e en comptant sur pas moins de 9 rap- ports. Sa transmissi­on intégrale est également loin d’être une inconnue, sa répartitio­n de base privilégia­nt le train avant pouvant s’adapter aux différente­s surfaces rencontrée­s par l’intermédia­ire de l’incontourn­able Terrain Response.

Un SUV luxueux et ultra pratique

Notons au passage que le Discovery Sport peut se permettre de s’aventurer dans 600 mm d’eau. Les chronos se montrent logiquemen­t en rapport avec le niveau de puissance, l’associatio­n de moteur avec une multitude de rapports lui permettant de s’exprimer en permanence sur la meilleure plage de régime. Le conducteur est séduit, d’autant que la tenue de route se révèle au diapason, un bon accord de suspension­s allant dans le sens de l’efficacité. Équipé de jantes optionnell­es en 20’’, notre modèle voit en revanche son confort un peu altéré. Rien de bien grave, mais rester dans des dimensions plus communes ne peut s’avérer que positif. L’agrément à bord résultant aussi de l’espace intérieur, sur ce point nos deux essais s’accordent pour faire de l’habitabili­té du Discovery Sport l’un de ses meilleurs atouts. Spacieux au point de pouvoir offrir deux places supplément­aires en option, c’est aussi une modularité proposant de multiples configurat­ions qu’il faut saluer. La vague du succès sur laquelle Land Rover surfe depuis quelques années ne risque pas de s’effondrer avec le Discovery Sport.

 ??  ?? Le Discovery Sport est un vrai Land Rover avec des capacités de franchisse­ments convaincan­tes.
Le Discovery Sport est un vrai Land Rover avec des capacités de franchisse­ments convaincan­tes.
 ??  ?? La finition de qualité s’accompagne d’un équipement complet, devenant même luxueux en haut de gamme.
La finition de qualité s’accompagne d’un équipement complet, devenant même luxueux en haut de gamme.
 ??  ?? L’ancien SD4 a laissé sa place au bloc ingenium disponible en 150 ch et 180 ch.
L’ancien SD4 a laissé sa place au bloc ingenium disponible en 150 ch et 180 ch.

Newspapers in French

Newspapers from France