Ma­se­ra­ti Le­vante Die­sel 275 ch

A l’ins­tar de la plu­part des construc­teurs de voi­tures de luxe, Ma­se­ra­ti se lance sur le seg­ment du 4x4 avec le per­for­mant Le­vante.

4x4 Magazine - - Sommaire -

Pas­sé par des hauts et des bas de­puis sa créa­tion, Ma­se­ra­ti est dé­sor­mais la pro­prié­té du groupe Fiat. Une fois re­don­né à la marque au tri­dent son lustre d’an­tan, l’ob­jec­tif sui­vant consis­tait à aug­men­ter si­gni­fi­ca­ti­ve­ment la pro­duc­tion. Pour ce faire, il est en­vi­sa­gé, de­puis plu­sieurs an­nées dé­jà, de s’at­ta­quer au mar­ché du SUV. Re­pous­sée suite à des choix ini­tiaux ne don­nant pas en­tière sa­tis­fac­tion, la pro­duc­tion du Le­vante dé­bute en­fin au cours de l’an­née 2016 sur une pla­te­forme dé­ri­vée de la ber­line Ghi­bli. Nous re­trou­vons donc, sans sur­prise, au sein de ses mo­to­ri­sa­tions, le V6 tur­bo­die­sel conçu par VM Mo­to­ri, et fort de 275 ch. Mais c’est son uni­vers in­té­rieur qui nous fait en­trer dand un monde d’ex­cep­tion. Usant lar­ge­ment de ma­té­riaux nobles pour lais­ser ap­pa­raître un mi­ni­mum de plas­tique, ses luxueux amé­na­ge­ments se conjuguent avec un équi­pe­ment gé­né­reux mais sou­vent op­tion­nel. Ce­la se vé­ri­fie tout par­ti­cu­liè­re­ment avec le sys­tème de na­vi­ga­tion ou la ca­mé­ra de re­cul im­posent de re­mettre la main à la poche. Voi­là qui frise le scan­da­leux dans un SUV aus­si cher, d’au­tant qu’il ne fait pas tou­jours preuve d’une grande ex­clu­si­vi­té en re­pre­nant comme écran cen­tral et pour l’af­fi­chage au sein de l’ins­tru­men­ta­tion des élé­ments dé­jà vus dans le Jeep Grand Che­ro­kee. Po­li­tique et éco­no­mie de groupe obligent, mais ce­la fait in­con­tes­ta­ble­ment un peu tache. Sur le plan tech­nique on re­trouve ac­cou­plé au V6 3 l com­mon rail une mo­derne boîte au­to­ma­tique à huit rap­ports et une ef­fi­cace trans­mis­sion in­té­grale, of­frant tout de même la par­ti­cu­la­ri­té de res­ter, en temps nor­mal, donc en ligne droite et à vi­tesse constante, 100 % pro­pul­sion. Évi­dem­ment, à la moindre ac­cé­lé­ra­tion ou amorce de perte de mo­tri­ci­té, son es­sieu avant est sol­li­ci­té par un contrôle de dis­tri­bu­tion de couple ré­agis­sant ins­tan­ta­né­ment. Mais, du fait de cette ré­par­ti­tion très ty­pée, le dy­na­misme semble pri­vi­lé­gié, d’au­tant qu’un glis­se­ment li­mi­té prend place dans le dif­fé­ren­tiel ar­rière. le Le­vante offre une te­nue de route très au-des­sus de la moyenne, mais sans at­teindre l’ex­cel­lence de cer­tain de ses concur­rents, vrai­ment im­pres­sion­nants d’ef­fi­ca­ci­té. Plus brouillon lors­qu’on aug­mente le rythme, le Ma­se­ra­ti se ré­vèle moins bien amor­ti, à tel point qu’il est pré­fé­rable d’en res­ter au pre­mier ni­veau de son mode Sport, ap­por­tant un peu plus de ca­rac­tère à la ges­tion mo­teur et sur­tout une belle so­no­ri­té rauque aux échap­pe­ments, que d’op­ter pour un se­cond stade af­fer­mis­sant in­uti­le­ment une sus­pen­sion de­ve­nant alors sur­tout in­con­for­table. En­fin, le Le­vante se conten­te­ra d’évo­luer en tout-che­min.

Si le Le­vante peut s’aven­tu­rer sur la piste, son do­maine de pré­di­lec­tion reste la route.

La ver­sion die­sel du Le­vante re­çoit un V6 tur­bo­die­sel dé­ve­lop­pant 275 ch. Un ha­bi­tacle luxueux en ap­pa­rence, mais sa fi­ni­tion est lé­gère sur cer­tains dé­tails.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.