Su­ba­ru XV 1.6i Li­near­tro­nic

Plus qu’un simple re­sty­ling, le der­nier XV est re­vu de A à Z, cer­taines mo­di­fi­ca­tions ap­pa­rais­sant même pour le moins ra­di­cales.

4x4 Magazine - - Sommaire -

En s’ins­tal­lant à bord on per­çoit une vo­lon­té évi­dente de bien faire les choses, à l’image de cette sur­pi­qûre qui égaye la pré­sen­ta­tion. Mal­heu­reu­se­ment, comme chez beau­coup de construc­teurs asia­tiques, l’as­pect mé­diocre de cer­tains plas­tiques vient ter­nir quelque peu le ta­bleau. Dom­mage, car la qua­li­té de fa­bri­ca­tion est bien au ren­dez-vous, tout comme la ri­chesse de l’équi­pe­ment. En ef­fet, dans cette fi­ni­tion Luxu­ry, tout est com­pris sauf la pein­ture mé­tal­li­sée. On pro­fite donc de sé­rie d’une sel­le­rie cuir, de sièges avant chauf­fants, d’un sys­tème sans clé, d’une cli­ma­ti­sa­tion bi­zone ou d’une ins­tal­la­tion mul­ti­mé­dia à la connec­ti­vi­té « der­nier cri ». Le toit ou­vrant s’ins­crit éga­le­ment au pro­gramme, mais on reste un peu frus­tré qu’il ne soit pas de­ve­nu pa­no­ra­mique. Grâce à l’EyeSight, qui se re­con­naît à ses deux ca­mé­ras bien vi­sibles der­rière le pare-brise au ni­veau du ré­tro­vi­seur in­té­rieur, la do­ta­tion de sé­cu­ri­té n’est pas en reste, le XV bé­né­fi­ciant du frei­nage pré­col­li­sion ou de l’alerte de fran­chis­se­ment de ligne. Convain­cant en termes de do­ta­tion, la fiche tech­nique de ce nou­veau Su­ba­ru ré­serve donc une sa­crée sur­prise puisque, outre l’aban­don d’une mo­to­ri­sa­tion tur­bo­die­sel, la marque ja­po­naise a dé­ci­dé de se pas­ser de boîte ma­nuelle à l’ave­nir. Une ré­vo­lu­tion, d’au­tant que c’est au pro­fit de la seule Li­near­tro­nic. Bien amé­lio­rée en si­mu­lant la pré­sence de sept rap­ports, le fonc­tion­ne­ment de cette va­ria­tion conti­nue reste néan­moins as­sez par­ti­cu­lier, qui plus est lors­qu’elle s’as­so­cie avec un mo­teur peu cou­pleux comme ce 1.6i. La sen­sa­tion de pa­ti­nage, dé­sor­mais moins exa­cer­bée, de­vient néan­moins ac­cep­table et son fonc­tion­ne­ment très li­néaire consti­tue un bel atout en termes d’agré­ment. Re­vers de la mé­daille, cette tech­no­lo­gie ne se montre ja­mais par­ti­cu­liè­re­ment sobre au quo­ti­dien et bride un peu les per­for­mances. Dom­mage, car le com­por­te­ment rou­tier du der­nier XV pro­fite d’une coque plus ri­gide et de trains rou­lants en­core bo­ni­fiés pour ga­gner en ef­fi­ca­ci­té tout en dis­til­lant un ex­cellent confort. La ges­tion de la trans­mis­sion in­té­grale per­ma­nente, dont la ré­par­ti­tion de base s’éta­blit à 60/40 en fa­veur de l’avant, fait éga­le­ment des mer­veilles et c’est en de­hors de l’as­phalte que ce­la de­vient le plus criant. En ef­fet, ce Su­ba­ru, haut per­ché pour un com­pact – à 220 mm du sol –, peut se per­mettre cer­taines ex­cen­tri­ci­tés, ai­dé en ce­la par le X-Mode, le bou­ton « ma­gique » qui adapte plu­sieurs pa­ra­mètres aux exi­gences du tout-ter­rain et en­clenche éga­le­ment un ras­su­rant contrôle de vi­tesse en des­cente. De quoi se conso­ler un peu de la dis­pa­ri­tion de la gamme courte, la pré­cé­dente ver­sion en 1,6 l res­tant dans l’his­toire comme le der­nier mo­dèle de la marque équi­pé d’une ré­duc­tion.

Le Boxer 4 cy­lindres à la so­no­ri­té si par­ti­cu­lière n’évo­lue pas d’un pouce pour avouer tou­jours 114 ch.

Sous ses al­lures de Com­pact 4x4 ci­vi­li­sé, le XV s’avère bien plus ba­rou­deur qu’il n’y pa­raît.

Mal­gré de réels ef­forts en termes de pré­sen­ta­tion, la fi­ni­tion reste très ja­po­naise avec en­core quelques plas­tiques peu va­lo­ri­sants.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.