Jus­qu’au 26 août

AD - - Les rendez-vous -

La gra­vi­ta­tion se­lon Eduar­do Chil­li­da

Spec­ta­cu­laire, l’oeuvre d’Eduar­do Chil­li­da Les Peignes du vent (en pho­to) ! Elle est à la fois brute et poé­tique. Des tonnes d’acier ac­cro­chées à un ro­cher qui des­sinent des lignes abs­traites au-des­sus de l’océan At­lan­tique et dont la vision qu’en capte le spec­ta­teur va­rie se­lon les condi­tions mé­téo. La com­mande fut inau­gu­rée à Saint-Sé­bas­tien en 1977. Pour le plas­ti­cien basque es­pa­gnol, cette sculp­ture est un es­pace ar­chi­tec­tu­ral, un lieu so­nore sou­mis aux bruits de la mer et des ali­zés. Ce­lui-ci n’a ces­sé de dé­fier les lois de gra­vi­té. Té­moins, d’autres fi­gures sus­pen- dues dans le bâ­ti­ment des Abat­toirs à Tou­louse. Nous sommes loin des sculp­tures traditionnelles à po­ser sur des socles et des­ti­nées à être re­pro­duire à plu­sieurs exem­plaires. L’ex­po­si­tion qui ras­semble dé­cou­pages, gra­vures, col­lages, livres et films in­édits in­siste sur le ca­rac­tère ex­pé­ri­men­tal du tra­vail de Chil­li­da. Entre autres fi­gures, on ad­mire, pour leur équi­libre entre plein et vide, ses abs­trac­tions taillées dans le blanc de l’al­bâtre.

Eduar­do Chil­li­da. Gra­vi­ta­ción, les Abat­toirs, Mu­sée FRAC Oc­ci­ta­nie Tou­louse, 76, al­lée Charles- de- Fitte, 31300 Tou­louse, tél. : 05 34 51 10 60.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.