Jo­na­than An­der­son et le ba­hut de Mau­rice Jal­lot et Ray­mond Subes

AD - - Le Focus -

Il y a du mas­cu­lin dans le corps de ce ba­hut crée en 1945, et du fé­mi­nin dans la pen­ture qui en orne le centre. Il y a aus­si du bru­tal, à tra­vers les angles droits en chêne bros­sé des­si­nés par Mau­rice Jal­lot, in­ter­rom­pus par le tra­vail tout en courbes de fer for­gé de Ray­mond Subes. C’est pour ce dia­logue entre les contraires que le tren­te­naire ir­lan­dais, vir­tuose lors­qu’il s’agit de mé­lan­ger tra­di­tion et mo­der­ni­té, a re­mar­qué ce meuble der­rière une vi­trine de la rue de Seine. Un meuble proche de ses ob­ses­sions, no­tam­ment pour le mou­ve­ment Arts & Crafts qu’il col­lec­tionne et af­fec­tionne au point de l’ins­crire par­fois dans ses col­lec­tions. C’est ain­si que les des­sins de Williams Mor­ris, ou plus ré­cem­ment de Charles Ren­nie Ma­ckin­tosh et Mar­ga­ret Mac­do­nald, sont ap­pa­rus dans des col­lec­tions cap­sules pour Loewe, la marque es­pa­gnole dont Ber­nard Ar­nault l’a nom­mé di­rec­teur ar­tis­tique en 2013, après être de­ve­nu l’ac­tion­naire prin­ci­pal de sa marque JW An­der­son.

JO­NA­THAN AN­DER­SON et le ba­hut de Mau­rice Jal­lot et Ray­mond Subes (Ga­le­rie Mat­thieu Ri­chard).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.