AD

Le meilleur de la décoration En vente actuelleme­nt

-

Il y a parfois des allers sans retour, des voyages qui se transforme­nt en expérience­s, agitent tous vos sens et bouleverse­nt vos repères, au point de faire larguer les amarres à tout jamais. En cela, le Nouveau-Mexique est une terre promise. On se souvient que Georgia O’Keeffe s’y rendit pour oublier ses amours déçues avec le photograph­e Alfred Stieglitz et n’en revint jamais, trop envoûtée par les paysages à la beauté vénéneuse qu’elle ne cessa de peindre jusqu’à sa mort. On se souvient aussi de la culture New Age qui établit son berceau dans cette région du sud des États-Unis, entraînant derrière elle, dans les années 1970, une vague de hippies en quête d’essentiel. Cette recherche du bien-être continue aujourd’hui avec les aficionado­s de retraites dédiées au yoga et à la méditation. Nous voici donc en route, GPS branché, à avaler les interminab­les

WINDOWS ON THE EARTH, soit Fenêtres sur la Terre, c’est le nom de la gigantesqu­e oeuvre creusée par l’artiste Ra Paulette dans la falaise de grès, jusque dans ses ouvertures sur l’extérieur.

DANS CETTE GROTTE, le sculpteur a multiplié les couloirs étroits et voûtés menant vers un espace central. Les volumes lui

« apparaisse­nt comme une évidence dès les premiers coups de pioche dans la roche ». lignes droites de bitume de la Highway 225. Nous les citadins en mal de nature, nous les ultra dépendants de nos écrans, avides de lâcher prise et curieux de vivre enfi n l’expérience que promettent ces retraites 3.0, et plus que jamais dans l’un des berceaux de la contre culture. Nous sommes donc en route vers Origin et un séjour « all inclusive » avec, en complément, boutique d’huiles essentiell­es et atelier céramique. Un paradis mystique en somme, qui nous a convaincus car il affichait également l’option « voyage au centre de soi-même » par le biais d’une excursion de quelques heures dans une grotte sculptée par un artiste, située au sein de la propriété.

« Vous êtes arrivés à dest ination. » Le GPS sort de son long silence alors que nous parvenons à la hauteur d’un portail façon ranch. Au loin, Jill Marie Inanna, propriétai­re du site depuis 2013, nous attend. Mais avant de nous confier les clés de notre lodge, elle souhaite que

 ??  ??
 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from France