Qu’est-ce que la glo­ba­li­sa­tion fi­nan­cière ?

Alternatives Economiques - Hors-Série - - Controverse -

La mon­dia­li­sa­tion fi­nan­cière est un phé­no­mène qui s’ap­puie es­sen­tiel­le­ment sur l’in­ter­na­tio­na­li­sa­tion de quatre types d’ac­ti­vi­té.

– Il y a d’abord l’in­ter­mé­dia­tion, c’est-à-dire la col­lecte de dé­pôts et la dis­tri­bu­tion de cré­dits, par des éta­blis­se­ments fi­nan­ciers qui n’hé­sitent pas à fran­chir les fron­tières de leur pays d’ori­gine pour prê­ter de l’ar­gent à des ac­teurs fi­nan­ciers et à des en­tre­prises non fi­nan­cières étran­gères.

– L’in­ter­na­tio­na­li­sa­tion de la fi­nance concerne éga­le­ment les pla­ce­ments des in­ves­tis­seurs ( com­pa­gnies d’as­su­rance, fonds de pla­ce­ment, fonds spé­cu­la­tifs…). Ceux- ci sont à la re­cherche des meilleures op­por­tu­ni­tés de ren­de­ment pour l’épargne dont ils as­surent la ges­tion. Ce­la les conduit à ache­ter des titres de dette pu­blique des Etats étran­gers, des obli­ga­tions émises par des en­tre­prises ou bien des ac­tions de so­cié­tés étran­gères.

– La ges­tion des risques fi­nan­ciers et la ca­pa­ci­té à se pro­té­ger ou à spé­cu­ler sur le risque en le fai­sant cir­cu­ler, nour­rit éga­le­ment la mon­dia- li­sa­tion fi­nan­cière, créant de ce fait une chaîne de risques mon­dia­li­sée.

– La cir­cu­la­tion in­ter­na­tio­nale des ca­pi­taux concerne, en­fin, les mou­ve­ments d’in­ves­tis­se­ments à l’étran­ger des en­tre­prises : par l’éta­blis­se­ment d’uni­tés de pro­duc­tion à l’étran­ger ou bien par des opé­ra­tions de fusionsacquisitions pour en­trer au ca­pi­tal ou s’em­pa­rer du contrôle d’une en­tre­prise étran­gère.

DYCJ/AFP

Deutsche Bank à Shan­ghai. Les banques pra­tiquent leur ac­ti­vi­té d’in­ter­mé­dia­tion à l’étran­ger.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.