La preuve par Trump

Alternatives Economiques - Hors-Série - - Alternatives Ecomomiques -

Si­tôt dit, si­tôt fait. Dès son in­ves­ti­ture, le pré­sident amé­ri­cain a fait pleu­voir dé­ci­sions et dé­crets qui ont le­vé toute am­bi­guï­té sur sa vo­lon­té d’ap­pli­quer son pro­gramme na­tio­na­liste, ré­ac­tion­naire et cli­ma­to­no­cif. Il a si­gné un ordre vi­sant à em­pê­cher l’ap­pli­ca­tion de l’Oba­ma­care, l’as­su­rance ma­la­die obli­ga­toire mise en place par son pré­dé­ces­seur. Il a in­ter­dit le fi­nan­ce­ment des or­ga­ni­sa­tions dé­fen­dant le droit à l’avor­te­ment, ce qui au­ra entre autres pour ef­fet d’en­tra­ver de nom­breux pro­grammes en fa­veur de la pla­ni­fi­ca­tion fa­mi­liale et de la san­té des femmes, en Afrique no­tam­ment. Il a don­né le feu vert à l’oléo­duc Keys­tone XL des­ti­né à im­por­ter le pé­trole lourd et pol­luant du Ca­na­da. Il a en­ga­gé la construc­tion d’un mur le long de toute la fron­tière mexi­caine, puis blo­qué l’en­trée des res­sor­tis­sants de sept pays à ma­jo­ri­té mu­sul­mane ain­si que de tout ré­fu­gié…

Beau­coup at­tendent des di­ri­geants po­li­tiques qu’ils re­prennent la main

Ces dé­ci­sions ré­gres­sives s’en­chaînent dans l’une des plus so­lides dé­mo­cra­ties du monde. Elles de­vraient rap­pe­ler aux Eu­ro­péens que lors­qu’on porte au pou­voir un can­di­dat, il peut ar­ri­ver qu’il ap­plique avec dé­ter­mi­na­tion le pro­gramme pour le­quel il a été élu. La me­nace du po­pu­lisme n’est ain­si pas à prendre à la lé­gère en France et dans le reste de l’Union. Ce po­pu­lisme enfle parce que l’Union peine à être autre chose qu’un grand mar­ché lais­sant sur le bord de plus en plus de monde. Et ces lais­sés-pour-compte sont en­clins à écou­ter ceux qui tiennent sur l’im­mi­gra­tion un dis­cours men­son­ger, mais d’au­tant plus ef­fi­cace que l’ac­ti­vi­té reste mo­rose et ses fruits mal par­ta­gés.

Ne rê­vons pas. Mal­gré l’élec­tro­choc du Brexit, il n’existe au­cun pro­jet d’Eu­rope po­li­tique et so­ciale dis­po­nible clés en main dans les car­tons. Mal­gré ce­la, comme on s’en convain­cra à la lec­ture de ce nu­mé­ro, on peut faire beau­coup plus pour re­lan­cer l’em­ploi et l’ac­ti­vi­té en Eu­rope, pour bâ­tir une éco­no­mie plus verte et plus so­li­daire. Et réus­sir. Nom­breux en ef­fet sont ceux qui as­pirent au chan­ge­ment. En France, la mon­tée d’un Be­noît Hamon comme l’in­di­gna­tion sou­le­vée par l’af­faire Fillon illus­trent cette de­mande de po­li­tique au­tre­ment. Beau­coup at­tendent des di­ri­geants po­li­tiques qu’ils re­prennent la main là où ils ten­daient in­va­ria­ble­ment à s’in­cli­ner de­vant les « lois » de l’éco­no­mie. De moins en moins nom­breux sont ceux qui adhèrent au dis­cours soi-di­sant « réa­liste » se­lon le­quel « il n’y a pas d’al­ter­na­tive » aux ré­formes li­bé­rales. Le suc­cès po­pu­laire d’un Trump en est une preuve. Ce n’est évi­dem­ment pas la meilleure.

AN­TOINE DE RAVIGNAN

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.