Un in­ves­tis­se­ment en­core bri­dé par la dette pri­vée

Alternatives Economiques - Hors-Série - - Economie -

Mal­gré une po­li­tique mo­né­taire plus qu’ac­com­mo­dante, l’in­ves­tis­se­ment est, en va­leur, au même ni­veau en 2016 qu’en 2007. Et si l’on dé­duit l’in­fla­tion, il est seule­ment à 93 % de son ni­veau de 2007. Ce­ci tient no­tam­ment au fait que le tour de vis bud­gé­taire a com­pli­qué le désen­det­te­ment né­ces­saire des agents pri­vés, après les ex­cès du dé­but des an­nées 2000. Dans cer­tains pays, la dette pri­vée a dé­cru très len­te­ment, voire a conti­nué à aug­men­ter. Cette si­tua­tion af­fecte la ca­pa­ci­té des banques à ac­cor­der de nou­veaux prêts, et donc freine l’in­ves­tis­se­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.