Le pou­voir d’achat en hausse

Alternatives Economiques - Hors-Série - - Sommaire - J. D.

Le porte-mon­naie des Fran­çais re­trouve quelques cou­leurs. Les mé­nages ont vu leur pou­voir d’achat (me­su­ré par uni­té de consom­ma­tion*) pro­gres­ser de 1,4 % en 2016, contre + 0,4 % et + 0,5 % les deux an­nées pré­cé­dentes. Son rythme de crois­sance an­nuelle se rap­proche d’un ni­veau com­pa­rable à ce­lui de la pé­riode d’avant la crise.

Cette pro­gres­sion s’ex­plique par une lé­gère amé­lio­ra­tion de la si­tua­tion du mar­ché du tra­vail, avec une aug­men­ta­tion des sa­laires nets re­çus par les mé­nages : + 1,9 % en 2016, contre + 1,4 % en 2014. Ce­ci dans un contexte de qua­si-stag­na­tion de l’in­fla­tion.

Les im­pôts sur le re­ve­nu et sur le pa­tri­moine payés par les mé­nages croissent de ma­nière moins im­por­tante qu’en 2015 (+ 1,1 %, contre + 1,7 %). Les pres­ta­tions so­ciales, à l’in­verse, aug­mentent plus for­te­ment que l’an­née der­nière (+ 1,8 %, après + 1,5 %.).

Ce re­gain du pou­voir d’achat sti­mule di­rec­te­ment la consom­ma­tion des mé­nages. Leurs dé­penses en consom­ma­tion pro­gressent de 2,3 % en vo­lume. Un des postes qui aug­mente le plus for­te­ment est ce­lui du trans­port, por­té prin­ci­pa­le­ment par l’achat de voi­tures : + 7,3 % en vo­lume. Fa­ci­li­té no­tam­ment par l’ef­fon­dre­ment du prix du ba­ril de pétrole. Le taux d’épargne des mé­nages conti­nue, lui, de di­mi­nuer ten­dan­ciel­le­ment puis­qu’il perd 0,4 point pour s’éta­blir à 13,9 %, alors qu’il était de 16,2 % en 2009.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.