Une sor­tie très pro­gres­sive du quan­ti­ta­tive ea­sing

Alternatives Economiques - Hors-Série - - Mondialisation -

La sor­tie très pro­gres­sive du quan­ti­ta­tive ea­sing vise à as­su­rer aux in­ves­tis­seurs que l’éco­no­mie et l’in­fla­tion sont sous contrôle. Et qu’ils n’ont donc pas be­soin de ré­cla­mer des taux d’in­té­rêt éle­vés lors­qu’ils prêtent de l’ar­gent à long terme. Lorsque les achats des banques cen­trales restent forts du fait des ré­in­ves­tis­se­ments, Etats et en­tre­prises peuvent pro­po­ser des taux bas. L’en­semble per­met aux éco­no­mies de conti­nuer à bé­né­fi­cier, dans la du­rée, d’un coût du cré­dit faible, un en­cou­ra­ge­ment à l’in­ves­tis­se­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.