Une fis­ca­li­té moins re­dis­tri­bu­tive

La po­li­tique fis­cale du gouvernement avance sur le front de l’environnement mais creuse les in­éga­li­tés so­ciales.

Alternatives Economiques - Hors-Série - - Sommaire - CLAIRE ALET

La po­li­tique me­née par Em­ma­nuel Ma­cron ne va pas vers da­van­tage de jus­tice fis­cale et so­ciale. Au contraire : les choix de sup­pri­mer l’im­pôt sur la for­tune (ISF), rem­pla­cé par l’im­pôt sur la for­tune im­mo­bi­lière (IFI) (– 1,3 mil­liard d’eu­ros pour les re­cettes fis­cales 2018), de mettre fin à l’exit tax en 2019, d’exo­né­rer l’en­semble des contri­buables de la taxe d’ha­bi­ta­tion (– 3 mil­liards d’eu­ros pour 2018) et de créer un pré­lè­ve­ment for­fai­taire unique pour les re­ve­nus sur les ca­pi­taux mo­bi­liers (– 3,2 mil­liards d’eu­ros pour 2018) sont des me­sures qui bé­né­fi­cient d’abord aux plus riches. Elles im­putent d’au­tant les re­cettes fis­cales nettes pour l’Etat (288,8 mil­liards d’eu­ros en 2018). Ce manque à ga­gner pour les caisses de l’Etat pèse sur les moyens dé­vo­lus à la lutte contre les in­éga­li­tés et la pau­vre­té, a for­tio­ri quand les aides so­ciales sont ro­gnées pour main­te­nir les équi­libres bud­gé­taires, comme on l’a vu avec l’aide au lo­ge­ment.

Du cô­té de la fis­ca­li­té en­vi­ron­ne­men­tale*, des pro­grès ont été réa­li­sés du fait de re­cettes plus éle­vées (+ 3,5 mil­liards pré­vus dans la loi de fi­nances 2018) et d’un rat­tra­page de la fis­ca­li­té du ga­zole sur celle de l’es­sence. Mais un des freins à l’ef­fi­ca­ci­té de cette fis­ca­li­té vient du fait qu’il n’y a pas de flé­chage des re­cettes au pro­fit de la tran­si­tion éner­gé­tique. Par ailleurs, cette fis­ca­li­té, qui af­fecte pro­por­tion­nel­le­ment da­van­tage les mé­nages mo­destes, tend à creu­ser les in­éga­li­tés en rai­son de la fai­blesse des me­sures com­pen­sa­toires telles que le chèque éner­gie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.