Bu­gat­ti Chi­ron, l’hy­per­car

Au­to­mo­bile

Apollo Magazine - - Sommaire - Par Da­vid Lam­bo­ley

BU­GAT­TI, C’EST UNE SA­GA EX­TRA­OR­DI­NAIRE, UNE MARQUE IS­SUE D’UNE FA­MILLE INTIMEMENT LIÉE à L’ART SOUS TOUTES SES FORMES. C’EST AUS­SI LA QUINTESSENCE DE L’AU­TO­MO­BILE SPOR­TIVE, LA PER­FOR­MANCE POR­TÉE à SON PAROXYSME. LE NOU­VEAU PORTE-DRA­PEAU DE LA MARQUE, LA CHI­RON, NE SOUFFRE D’AILLEURS D’AU­CUNE CONCUR­RENCE. C’EST UNE OEUVRE D’ART ET AC­CES­SOI­RE­MENT LA PLUS PUIS­SANTE, LA PLUS RA­PIDE ET LA PLUS PER­FOR­MANTE VOI­TURE DE SÉ­RIE JA­MAIS CONSTRUITE. DÉ­COU­VERTE…

Pour ti­rer toute la quintessence de la Chi­ron, il faut dis­po­ser de deux clés. La se­conde per­met de dé­bri­der la vi­tesse maxi­male. On passe ain­si de 380 km/h en mode « nor­mal » à 420 km/h grâce au pré­cieux sé­same.

La nou­velle Bu­gat­ti, ma­gni­fique de pres­tance, su­per­la­tive de luxe, peut presque se pas­ser de com­men­taire au pre­mier abord. Une beau­té hors-norme, à contre-cou­rant, avec son dos rond, en­ve­lop­pant, hé­ris­sé d’une épine dor­sale comme son aïeule la su­bli­mis­sime Bu­gat­ti 57 At­lan­tic de la fin des an­nées 1930. Autre trait ca­rac­té­ris­tique com­mun, dé­crié par­fois, la fa­meuse ca­landre en « fer à che­val», im­muable de­puis les toutes pre­mières Bu­gat­ti. Pour le reste, on na­vigue dans la science-fic­tion, ou presque. Te­nez, par exemple, cet im­po­sant ai­le­ron à la poupe: il a une fonc­tion d’aé­ro­frein. Il se sou­lève au frei­nage à haute vi­tesse et ac­com­pagne le

sys­tème conven­tion­nel do­té d’énormes disques de 42 cm de dia­mètre à l’avant. L’ha­bi­tacle bi­place, di­vin, su­per­be­ment pré­sen­té, met en scène le luxe à la fran­çaise – la voi­ture est as­sem­blée en Al­sace – et on a du mal à ima­gi­ner un tel bou­doir ca­pable de ri­va­li­ser avec une For­mule 1 en termes de per­for­mances.

Im­bat­table

Car la Chi­ron, c’est aus­si une sé­rie de chiffres qui dé­passent l’en­ten­de­ment. 16, le nombre de cy­lindres de son mo­teur, 1 500, la puis­sance ex­pri­mée en che­vaux, 420, la vi­tesse de pointe re­ven­di­quée en ki­lo­mètres par heure, et 2,5, sa ca­pa­ci­té d’ac­cé­lé­ra­tion de 0 à 100 km/h en se­condes. Prix an­non­cé de cette arme de pro­pul­sion mas­sive : 2,4 mil­lions d’eu­ros, soit l’équi­valent d’une flotte de 145 Re­nault Cap­tur. La­quelle vous fait le plus rê­ver ? La nou­velle Chi­ron, ce n’est pas une su­per­car, c’est une hy­per­car, l’au­to­mo­bile inac­ces­sible par ex­cel­lence, un bo­lide de rêve et, pour quelques pri­vi­lé­giés – 500 au to­tal, pas un de plus – la voi­ture d’une vie. Elle suc­cède à la Vey­ron, pro­duite à 450 exem­plaires de­puis 2005 et qui pour­tant n’a pas rap­por­té un cen­time au groupe Volks­wa­gen, pro­prié­taire de la marque. Alors, pour que la nou­velle ve­nue soit en­fin ren­table, nombre d’élé­ments tech­niques ont été réuti­li­sés – mais op­ti­mi­sés –, comme les trains rou­lants ou le groupe mo­to­pro­pul­seur, un vrai mor­ceau de choix.

Mis­sile sol-sol

Mon­té en po­si­tion cen­trale ar­rière, lon­gi­tu­di­nal, le W16 de 8 litres de cy­lin­drée est, tech­ni­que­ment, com­po­sé non pas de trois mais de deux bancs de cy­lindres, cha­cun d’entre eux étant por­teur d’un double rang (2 x 4 cy­lindres en lignes dé­ca­lées for­mant un V8 à 15°), comme le sont les mo­teurs « VR6 » du groupe Volks­wa­gen. Ce qui fait de ce W16, en fait, un 16 cy­lindres en V double. Vous sui­vez? Tou­jours en quête de l’ex­trême, les clients Bu­gat­ti vou­laient en­core plus que les 1200 che­vaux de la pré­cé­dente – et à l’époque ul­time – Vey­ron Su­per­sport. La Chi­ron, pas chiche, ajoute car­ré­ment 300 che­vaux à son chep­tel grâce no­tam­ment à une sur­ali­men­ta­tion op­ti­mi­sée à quatre tur­bo­com­pres­seurs. Dé­sor­mais, la fran­co-al­le­mande peut re­ven­di­quer le titre de voi­ture de sé­rie la plus puis­sante au monde avec ses 1 500 che­vaux… dé­li­vrés aux quatre roues, bien en­ten­du. La plus ra­pide, pas en­core, car le re­cord est dé­te­nu par sa de­van­cière. En 2010, la Bu­gat­ti Vey­ron Su­per­sport a éta­bli un re­cord of­fi­ciel de vi­tesse pour une voi­ture de sé­rie : 431,072 km/h exac­te­ment. Comme d’ha­bi­tude, le coup de com’ ne tar­de­ra pas à ve­nir. La nou­velle Chi­ron, fi­gu­rez-vous, est au­to­li­mi­tée à 420 km/h ! Une fois dé­bri­dée, on peut s’at­tendre à une vi­tesse réelle proche des 450 km/h, et ça, ce n’est pas de la science-fic­tion. Il suf­fit de je­ter un oeil au ta­chy­mètre gra­dué jus­qu’à… 500 km/h pour com­prendre que Bu­gat­ti ne doute pas des ca­pa­ci­tés de son bo­lide au sang bleu.

«La nou­velle Chi­ron, Ce n’est pas une su­per­car, C’est une hy­per­car, L’au­to­mo­bile Inac­ces­sible par ex­cel­lence, un bo­lide de rêve et, pour quelques pri­vi­lé­giés – 500 au to­tal, pas un de plus – La voi­ture d’une vie.»

La Chi­ron, c’est l’au­to­mo­bile de tous les su­per­la­tifs, mais éga­le­ment l’une des plus luxueuses du mo­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.