La Chine, le nou­vel El­do­ra­do

LA CHINE, EL­DO­RA­DO DES CONSTRUC­TEURS FRAN­ÇAIS ?

Apollo Magazine - - Sommaire - Texte Da­vid Lam­bo­ley Pho­tos construc­teurs

En Chine, les chiffres frappent en­core plus que le choc des cultures. Dans ce pays comp­tant 1,38 mil­liard d’ha­bi­tants, il se vend 74 000 vé­hi­cules par jour, dont plus de 90% de voi­tures par­ti­cu­lières! Et ce n’est qu’un fré­mis­se­ment. En Eu­rope, on dé­nombre au­jourd’hui en moyenne 600 voi­tures pour 1 000 ha­bi­tants. En Chine, le chiffre des­cend à 100 pour 1 000. Ima­gi­nez le po­ten­tiel de crois­sance ! Alors pour do­per leurs ventes qui stag­nent en Eu­rope, les construc­teurs fran­çais mettent les bou­chées doubles pour dé­vo­rer la Chine, unique par sa taille gi­gan­tesque – 27 mil­lions de vé­hi­cules de­vraient être ven­dus en 2017, contre en­vi­ron 2 mil­lions en France – et sa crois­sance dé­pas­sant les 13 % en 2016. Mais ce n’est pas une pro­me­nade de san­té! Les construc­teurs lo­caux (Che­ry, BAIC, Gee­ly, GAC…) s’ai­guisent de plus en plus avec près de 45% du gâ­teau. De plus, au­cun étran­ger ne peut faire ca­va­lier seul. Les construc­teurs oc­ci­den­taux sont as­so­ciés à des par­te­naires chi­nois, ce qui ré­duit d’au­tant les marges. Par­mi les étran­gers jus­te­ment, le groupe Volks­wa­gen (VW et Au­di) do­mine lar­ge­ment dans le pays avec près de 15% de parts en 2016 – soit 4 mil­lions de vé­hi­cules ven­dus – grâce à une im­plan­ta­tion his­to­rique plus que tren­te­naire. Der­rière, les Fran­çais tentent de rat­tra­per leur re­tard, no­tam­ment le groupe PSA (Peu­geot, Ci­troën et DS). Car sur le mar­ché le plus dy­na­mique de la pla­nète, les règles ont vite chan­gé. Au­pa­ra­vant, Ci­troën ven­dait aux Chi­nois des voi­tures

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.