Fran­çoise Har­dy

Per­sonne d’autre

Apollo Magazine - - L’ouïe Fine -

Elle nous l’avait an­non­cé : en 2012, L’amour fou si­gnait ses adieux à la mu­sique. Plus d’al­bum, c’était dé­sor­mais vers l’écri­ture qu’elle se di­ri­ge­rait. Per­sonne d’autre est donc la (très) bonne nou­velle de ce dé­but d’an­née, le vingt-qua­trième al­bum de Fran­çoise Har­dy, ce­lui qu’on n’es­pé­rait plus. « Pour des tas de rai­sons rai­son­nables, je n'en­vi­sa­geais pas de re­faire un al­bum, ra­conte l’ar­tiste. Les cir­cons­tances en ont dé­ci­dé au­tre­ment, avec comme point de dé­part un coup de foudre pour Sleep, une chan­son en­ten­due par ha­sard, du groupe fin­lan­dais Poets of the Fall. Je l'ai fait en­tendre à Erick Ben­zi qui l'a ap­pré­ciée, puis m'a en­voyé à ma grande sur­prise plu­sieurs belles mé­lo­dies de sa com­po­si­tion qui m'ont ins­pi­rées un texte. » Sleep, adap­té en fran­çais, de­vient le su­perbe Dors mon ange. Puis, à son tour, La Grande So­phie lui offre Le Large, pre­mier single de cet opus. « Et Yael Naim une chan­son en an­glais qui me met les larmes aux yeux... » À cette liste pres­ti­gieuse on peut ajou­ter les fi­dèles Thierry Strem­ler et Pas­cale Da­niel ain­si que Mais­siat. Sans ou­blier la ma­gni­fique re­prise de Se­ras-tu là ? de Mi­chel Ber­ger qui sonne comme un hom­mage au com­po­si­teur au­tant qu’à France Gall. En ré­sulte un al­bum co­lo­ré en sen­ti­ments : mé­lan­co­lique, sombre, y com­pris les mo­ments mid tem­po qui cachent sou­vent des textes d’une rare gra­vi­té. Har­dy chante les dé­parts im­mi­nents, les amours fuyantes, celles qu’on ne se ré­sout pas d’avoir vu par­tir, les re­grets, les signes que l’on guette, quelques es­poirs aus­si mal­gré tout. Rares, très rares. Per­sonne d’autre est un pur bi­jou, comme d’ha­bi­tude.

(Par­lo­phone/war­ner Mu­sic)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.