Spé­cial Es­sai : BMW X2

Avant tout il s’agit d’un BMW. Avant tout il se veut sty­lé. Avant tout c’est en­core un SUV. Sa cible, jeune, ur­baine, fé­mi­nine. Alors après tout, pour­quoi pas ?

Apollo Magazine - - Sommaire - Par David Lam­bo­ley. Photos Jean Frei­tas

Au­jourd’hui, chaque cons­truc­teur est de­ve­nu ac­cro. Im­pos­sible de se pas­ser d’une bonne dose de po­tion ma­gique, celle qui fait bon­dir les ventes aux quatre coins du globe en sé­dui­sant une clien­tèle plu­tôt ci­ta­dine: le SUV. Et ça tombe bien, plus de la moi­tié de l’hu­ma­ni­té vit en zone ur­baine. Même si les construc­teurs tentent de faire croire que le SUV est de­ve­nu le vé­hi­cule ur­bain par ex­cel­lence, le grand pu­blic n’est pas dupe et se laisse sé­duire, non pas parce qu’il est soi-di­sant ur­bain comme une Smart, mais parce qu’il est dif­fé­rent et po­ly­va­lent. Tel­le­ment po­ly­va­lent qu’il est ca­pable de sup­plan­ter à peu près n’im­porte quel type de car­ros­se­rie : ber­line, break, com­pacte à hayon, spor­tive... Chez BMW, le Sport Uti­li­ty Ve­hicle est une his­toire dé­jà riche. Pre­mier de cor­dée, le X5 est lan­cé en 1999, il est alors consi­dé­ré comme le pré­cur­seur des SUV pre­mium à ten­dance spor­tive. En 2003, c’est le dé­but de la dé­cli­nai­son : X3, puis X6, X1, X4. Entre temps, les mo­dèles X se re­nou­vellent et s‘éman­cipent. En 2017, plus d’un tiers des BMW ven­dues dans le monde sont des mo­dèles X, et tout en haut du po­dium, avec près de 287 000 exem­plaires vendus sur l’an­née, le plus com­pact et le moins cher d’entre eux, le X1.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.