Cour car­rée du bush

Architecture Durable - - Extérieur - Fé­lix Mo­li­tor Pho­tos : Bourne Blue

Pour des rai­sons de sé­cu­ri­té, un pa­tio per­met la vie à l’ex­té­rieur dans cette mai­son to­ta­le­ment ou­verte en son sein.

Ils au­raient pu ins­tal­ler une porte vi­trée pour pro­té­ger l'in­ti­mi­té dans la douche. Même pas ! Un ri­deau suf­fit. Les chambres, la cui­sine, le li­ving, la douche s'ouvrent sur cette cour in­té­rieure en­tiè­re­ment en bois, gar­nie d'une table. La nuit, des stores et d'im­menses pan­neaux vi­trés ferment toutes les pièces. « La sen­sa­tion est d'être dans un cam­ping de luxe », se­lon l'ar­chi­tecte Shane Blue, Bourne Blue. Ar­chi­tec­ture, Mel­bourne (Aus­tra­lie).

En plein bush aus­tra­lien, le Ser­vice des in­cen­dies a obli­gé l'ar­chi­tecte à pré­voir une bar­rière de feu de 10 mètres de pro­fon­deur à l'ar­rière de cette mai­son de 130 m2. Les pro­prié­taires ne peuvent donc pas pro­fi­ter d'un es­pace ex­té­rieur sûr. La so­lu­tion ? Un es­pace cen­tral sur le­quel s’ouvre la mai­son, sorte de pa­tio qui amé­liore le sens de la vie pri­vée et de la vie en plein air. Le bord du toit in­terne en­tou­rant l'es­pace cen­tral brouille la tran­si­tion in­té­rieur / ex­té­rieur. Il en­cadre éga­le­ment une vue du ciel qui est ani­mée la nuit par le pas­sage du fais­ceau d'un phare.

Les oc­cu­pants dorment sous mous­ti­quaire avec une vue sur le ciel. Ils pos­sèdent une pièce pour les surfs, les com­bi­nai­sons et les ser­viettes dans l'en­trée. Ils peuvent ac­cé­der à la douche sans lais­ser du sable dans toute la mai­son. Les murs sont re­cou­verts de bar­dage alu­mi­nium et de bois lo­caux dont le black­butt. Un sys­tème de pan­neaux pho­to­vol­taïques ali­mente la mai­son en élec­tri­ci­té. Et évi­dem­ment, une ci­terne de 15.000 litres re­cueille les eaux de pluie et peut

En­trée prin­ci­pale qui ne laisse pas de­vi­ner la cour in­té­rieure.

ser­vir en cas d’in­cen­die !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.