Les ou­ver­tures

Architecture Durable - - Rénovation thermique -

Ou­ver­ture de baies au RDC et aux étages : les ou­ver­tures sont dé­li­mi­tées avec du ci­ment et étayées. Les en­ca­dre­ments (lin­teaux, po­teaux, seuil de porte et ap­pui de fe­nêtre) sont en bé­ton ar­mé et forment un cadre in­dé­for­mable qui ren­force le mur, il faut étayer plan­cher et murs exis­tants au-des­sus des nou­velles ou­ver­tures si­non tout s'ef­fondre ! Quand le bé­ton a fait sa prise (28 jours), on en­lève les étais. Créa­tion d'un chaî­nage. Il y a un vide entre 2 planches ho­ri­zon­tales, on va y cou­ler du bé­ton ar­mé pour re­prendre les forces de pous­sées sur les murs dues à la char­pente. Les chaî­nages des hauts de murs cein­turent la mai­son et em­pêchent toute dé­for­ma­tion. Au se­cond étage, l'iso­lant vien­dra en­suite sous les che­vrons, mé­na­geant un es­pace de ven­ti­la­tion in­dis­pen­sable entre ar­doise et iso­lant. Si l'iso­lant est au con­tact avec l'ar­doise, ce qui se voit sou­vent, il est moins ef­fi­cace (trans­mis­sion di­recte du froid et du chaud à l'iso­lant) et la conden­sa­tion blo­quée sous les ar­doises fi­nit par dé­gra­der ar­doises et iso­lant. L'épais­seur des che­vrons d'en­vi­ron 7 cm est par­faite pour la ven­ti­la­tion mais il faut aus­si pré­voir des en­trées et sor­ties d'air pour que l'air cir­cule. Ré­fec­tion de la char­pente et pi­que­tage des en­duits ci­ments. Ce n'est pas un chien as­sis mais plu­tôt un pa­villon ou une grosse lu­carne qui ef­fec­ti­ve­ment a été créé pour rendre la pièce ha­bi­table et l'ou­vrir sur la vue de la val­lée de la Loire.

Che­mi­née avant tra­vaux.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.