Be­ret­ta Gun Pod 2

Votre car­net de chasse nu­mé­rique

Armes de Chasse - - Pratique -

Il faut sa­voir s’adap­ter aux évo­lu­tions et aux in­no­va­tions tech­no­lo­giques… Le Gun Pod 2, in­té­gré dans un se­mi-au­to­ma­tique Be­ret­ta et dis­po­nible via votre smart­phone, vous pro­pose de comp­ter les car­touches ti­rées, de mar­quer les tirs réus­sis, de vi­sua­li­ser sur Google Maps les en­droits exacts où vous avez chas­sé, au poste comme lors de bille­baudes, et même de vous se­cou­rir.

Je dois le re­con­naître, quand on m’a pré­sen­té le Gun Pod, j’étais as­sez scep­tique. En­core un ou­til des­ti­né aux plus jeunes chas­seurs, ceux qui ne peuvent plus vivre sans Smart­phone à la main, pen­sais-je. Ima­gi­nez, un dis­po­si­tif in­té­gré à votre fu­sil de chasse et qui com­mu­nique avec votre té­lé­phone por­table ! Au pro­gramme, le nombre de car­touches ti­rées, le cir­cuit ef­fec­tué et les en­droits exacts où l’on a ti­ré et, si on veut, les tirs réus­sis, le tout éven­tuel­le­ment agré­men­té de pho­tos et de vi­déos prises avec son té­lé­phone. Nous avons là une sorte de car­net de chasse nu­mé­rique, un car­net de chasse du XXIe siècle. Avec un peu de mau­vaise foi et une bonne dose de conser­va­tisme, je me di­sais que j’avais très bien su me pas­ser de cette tech­no­lo­gie em­bar­quée jus­qu’à ce jour et que je pour­rai très bien conti­nuer à m’en pas­ser les sai­sons à ve­nir. Mais tout en es­sayant de lis­ter les ar­gu­ments im­pa­rables contre ce dis­po­si­tif, je de­vais bien me rendre à l’évi­dence… Les ob­jets connec­tés de ce type sont dé­sor­mais cou­rants, et ap­portent bien des sa­tis­fac­tions à leurs uti­li­sa­teurs, dans tous les autres sports de plein air, dé­sor­mais réunis sous l’ap­pel­la­tion out­door, qu’il s’agisse de la ran­don­née, de l’es­ca­lade ou même du run­ning. La chasse de­vrait-elle conti­nuer à faire « bande à part » ? J’en étais là de mes ré­flexions au mo­ment où j’ai pu réel­le­ment tes­ter le Gun Pod 2, en Ita­lie, à Ga­vi dans la ré­gion de Gênes, dans un coin dé­nom­mé Cen­tu­rio­na, pour une chasse aux fai­sans en ligne mar­chante. Au préa­lable, il me fal­lait té­lé­char­ger l’ap­pli­ca­tion sur mon smart­phone. C’est as­sez simple, ra­pide et sur­tout gra­tuit et ac­ces­sible à tous les ap­pa­reils de type iP­hone ou An­droid pour peu qu’ils soient as­sez ré­cents. L’ap­pli­ca­tion se té­lé­charge via App Store ou Google Play.

Gad­get ou réel ou­til ?

Une fois cette opé­ra­tion ef­fec­tuée reste à se connec­ter, via Blue­tooth, au fu­sil, en l’oc­cur­rence le se­miau­to­ma­tique Be­ret­ta A400 Lite qui nous avait été four­ni, équi­pé du dis­po­si­tif Gun Pod 2, lo­gé dans la poi­gnée pis­to­let. C’est dis­cret et in­vi­sible jus­qu’au mo­ment où l’on re­garde la ca­lotte de poi­gnée. Là, on dé­couvre, noyés dans une sorte de plas­tique noir, un voyant bleu, qui ne s’al­lume que lorsque dé­bute la ses­sion, et un bou­ton de dé­mar­rage, très dis­cret. Sous cette ca­lotte, au coeur de la poi­gnée, est lo­gé le mo­teur du dis­po­si­tif, le BLE, pour Blue­tooth Low Ener­gy. Il s’agit d’un comp­teur de coups ti­rés ac­tion­né par le re­cul et fonc­tion­nant avec une mas­se­lotte, la­quelle avance et re­cule à chaque tir, fai­sant en­tendre un pe­tit clic-clac lors de ce dé­pla­ce­ment. Chaque tir est ain­si « mar­qué » par le BLE, qui en­voie dès lors une im­pul­sion à votre té­lé­phone, le­quel en­re­gistre aus­si­tôt votre tir et votre po­si­tion. Comme son nom l’in­dique, le Blue­tooth Low Ener­gy est très peu consom­ma­teur d’éner­gie, la pile qui l’ali­mente est pré­vue pour fonc­tion­ner du­rant 7 000 tirs. Vous n’êtes pas près de la chan­ger. Une fois que fu­sil et té­lé­phone sont connec­tés, vous ac­ti­vez la fonc­tion GPS de ce der­nier, le glis­sez dans votre poche et… vous l’ou­bliez ! Oui, vous l’ou­bliez. Car, contrai­re­ment à ce que je crai­gnais, il n’y a nul be­soin d’avoir en per­ma­nence la main sur lui. Ouf ! on reste à la chasse avec rien d’autre à pen­ser qu’au plai­sir de la sor­tie, au tra­vail du chien, à l’ob­ser­va­tion de la na­ture. Le Gun Pod fait le reste, à sa­voir en­re­gis­trer votre par­tie de chasse. Le soir ve­nu, vous pou­vez vi­sion­ner, sur votre té­lé­phone ou sur votre or­di­na­teur, le cir­cuit par­cou­ru, avec la pré­ci­sion du GPS, et les zones exactes où vous avez ti­ré, mar­quées d’une pe­tite tête d’épingle rouge – de deux si vous avez ti­ré deux fois, trois si vous avez ti­ré une troi­sième car­touche et ain­si de suite. La seule chose que le dis­po­si­tif ne fait pas est de trier les tirs réus­sis et ceux ra­tés. Ce­la, vous de­vez le faire vous-même, sur place ou même le soir ve­nu, à moins que vous ayez ti­ré des di­zaines de car­touches et que re­cons­ti­tuer l’en­chaî­ne­ment des tirs de­vienne dif­fi­cile. Comme je l’ai dit à l’ins­tant, té­lé­phone et Gun Pod savent se faire ou­blier et nous lais­ser en­tiè­re­ment dis­po­nibles pour notre sor­tie. Tou­te­fois, ils se rap­pellent ir­ré­sis­ti­ble­ment à notre sou­ve­nir lors d’un tir réus­si, quand nous vient l’en­vie de mar­quer notre suc­cès. Pour dis­tin­guer ce tir, c’est très simple. Sur l’écran de votre smart­phone, qui af­fiche la carte de votre par­cours, vous glis­sez le doigt vers la droite afin de pas­ser en mode comp­teur de car­touches. Ap­pa­raissent alors plu­sieurs pe­tites car­touches pla­cées les unes au-des­sus des autres, celle du haut est la der­nière ti­rée, celle du bas la pre­mière, c’est simple et lo­gique. Vous tou­chez la car­touche qui a at­teint son but et la voyez aus­si­tôt s’af­fi­cher en vert. En glis­sant le doigt pour re­tour­ner à la carte de votre par­cours, vous consta­tez qu’une des têtes d’épingle est dé­sor­mais verte, le tir réus­si est mar­qué et lo­ca­li­sé. Ce n’est pas tout, au

Ac­cé­dez à une base sta­tis­tique com­plète de vos tirs !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.