Le 20 en­fonce le 12

Sur­prise ! En réa­li­sant, comme nous l’avions fait avec des ca­libres 12, ce test de cinq couples de car­touches de ca­libre 20, nous n’avons pas seule­ment dé­ni­ché d’ex­cel­lentes car­touches com­plé­men­taires pour votre pro­chaine sai­son… Nous avons sur­tout mis la

Armes de Chasse - - Sommaire - Jo­sé Nogent, pho­tos Bruno Ber­bes­sou

5 couples de car­touches de 20 pour la pro­chaine sai­son

Dans notre pré­cé­dent nu­mé­ro, nous vous pré­sen­tions l’es­sai de cinq couples de car­touches de ca­libre 12, histoire de vous pro­po­ser cinq pre­miers et cinq se­conds coups ef­fi­caces et dif­fé­rents pour la pro­chaine sai­son. Nous ré­pé­tons l’opé­ra­tion avec dix car­touches de ca­libre 20, puisque nous vous sa­vons nom­breux à avoir tro­qué le 12 pour un 20, plus lé­ger, plus spor­tif et plus fin. Avant même d’al­ler plus loin dans la pré­sen­ta­tion de ces car­touches et de leurs ré­sul­tats, an­non­çons d’em­blée le prin­ci­pal et éton­nant en­sei­gne­ment de cet es­sai : ces « pe­tites car­touches » sont non seule­ment re­dou­tables, mais éga­le­ment su­pé­rieures aux 12. Oui, vous avez bien lu, su­pé­rieures, en termes de pour­cen­tage de grou­pe­ment et de concen­tra­tion, mais aus­si et sur­tout en termes de nombre de plombs ar­ri­vés en cible.

Un fu­sil et 10 car­touches

Ca­libre mis à part, le fu­sil de cet es­sai est si­mi­laire à ce­lui re­te­nu pour le test des car­touches de ca­libre 12 du pré­cé­dent nu­mé­ro. Les ca­nons pos­sèdent la même lon­gueur et le même cho­kage fixe, quart et trois quarts. Il s’agit d’un Zo­li su­per­po­sé mo­dèle Z Ex­pe­di­tion à ca­nons de 67 cm. Pour chaque car­touche, nous contrô­lons la charge de plombs (masse, dia­mètre et nombre). Nous for­mons en­suite les couples « pre­mier et se­cond coups » en res­pec­tant la lo­gique bourre grasse et pe­tit plomb pour le pre­mier coup et bourre à jupe et gros plomb pour le se­cond. A quelques ex­cep­tions près, puisque nous avons aus­si com­po­sé des couples avec bourre à jupe uni­que­ment et d’autres avec le même nu­mé­ro de plomb, histoire de vé­ri­fier si la tra­di­tion a tou­jours du bon. Il est temps de pas­ser aux forces en pré­sence. Nos dix car­touches sont les pro­duits em­blé­ma­tiques des plus grands fa­bri­cants mon­diaux, des car­touches que vous êtes sûr d’ac­qué­rir fa­ci­le­ment dans votre bou­tique ha­bi­tuelle. Sont réunies la Fob Gold 30, la Hull High Phea­sant, la Ma­ry Arm Pres­tige, la Re­ming­ton Shur­shot, la Rott­weil Ba­sic Line Spe­cial 20 F, la Sau­va­gine Pres­tige, la So­lo­gnac L100, la Tu­net Pre­mier France Chasse Ni­cke­lé, la Vou­ze­laud Su­per Com­plice et la Win­ches­ter Spe­cial Fibre. Ces dix car­touches de ca­libre 20 pos­sèdent des lon­gueurs d’étuis al­lant de 65 à 70 mm, des bourres grasses, fibre ou plas­tique, et des charges al­lant de 25 à 30 g. Il n’y a donc au­cune ma­gnum dans le lot. Di­rec­tion le pas de tir, ou plu­tôt les pas de tir, à 25 et 33 m.

Hull et Sau­va­gine en tête et en or

Le pre­mier couple en lice est fran­coan­glais puis­qu’il s’agit d’une Hull, la High Phea­sant, en plombs n° 6 et bourre grasse pour le pre­mier coup et d’une Sau­va­gine Pres­tige de Nantes- Armes en plombs n° 4 et bourre à jupe pour le se­cond. N’en­tre­te­nons pas le sus­pens, ce couple se­ra le meilleur de la jour­née avec des per­for­mances in­croyables, net­te­ment su­pé­rieures à ce que nous avons pu ob­te­nir avec des car­touches de ca­libre 12. Ju­gez un peu : 98% des plombs de la car­touche viennent per­fo­rer la cible de 91 cm de cô­té, alors que la meilleure per­for­mance des car­touches de ca­libre 12 du test pré­cé­dent était la Ber­ni­zan Coup Double avec « seule­ment » 90%. Pour le pre­mier tir, à 25 m, la Hull, char­gée de 25 g de n° 6, offre un grou­pe­ment tout sim­ple­ment ex­tra­or­di­naire. Nous comp­ta­bi­li­sons 223 im- pacts, soit 90 % de la charge de la car­touche, c’est, en­core une fois, mieux que la ca­libre 12. La concen­tra­tion est de 68 % et nous dé­nom­brons 7 vides de 8 cm de dia­mètre, ce qui est pour le moins hors du com­mun pour une car­touche char­gée de seule­ment 25 g de plombs. Pour le se­cond coup et un tir à 33 m dans le ca­non de 67 cm trois quarts de choke, la car­touche Sau­va­gine char­gée de 30 g de n° 4 réa­lise un grou­pe­ment en­core meilleur, avec 92 % de la charge ve­nue per­fo­rer la cible de 74 cm de dia­mètre. La concen­tra­tion est un peu in­fé­rieure, avec

64%, mais la cou­ver­ture de meilleu- re qua­li­té avec une cou­ronne gar­nie de 36 % des im­pacts et seule­ment 6 vides de 8 cm dans le cercle de concen­tra­tion. Ce couple tra­di­tion­nel bourre grasse en pre­mier coup et plombs n° 6 et bourre à jupe en se­cond et plombs n° 4 se­ra idéal pour la chasse du fai­san et du lièvre. C’est mon pré­fé­ré lorsque je fais l’ou­ver­ture du lièvre dé­but oc­tobre, quand les fai­sans qui ont été tra­qués de­puis un mois ne dé­collent plus dans les pieds et les lièvres dé­jà dé­bus­qués à plu­sieurs re­prises et par­fois même ra­tés sont de­ve­nus mé­fiants. Le nu­mé­ro 4 en se­cond coup est alors né­ces­saire, car la dis­tance de ce se­cond tir se si­tue sou­vent au-de­là des tren­te­cinq mètres. Les per­for­mances de ces deux mu­ni­tions sont ni plus ni moins bluf­fantes. Bien des chas­seurs au ca­libre 12 rê­ve­raient d’ob­te­nir de tels scores avec leur arme fa­vo­rite.

Rott­weil et Fob en ar­gent

A la deuxième place de notre banc d’es­sai, un couple qui nous conforte un peu plus dans notre choix pour l’as­so­cia­tion bourre grasse et bourre à jupe, puis­qu’il ob­tient lui aus­si des ré­sul­tats su­pé­rieurs à 90 % des plombs des car­touches ar­ri­vés dans la cible de 91 cm de cô­té. C’est le couple « fu­sil im pair » , comme je sur nomme les armes qui di­gèrent par­ti­cu­liè­re­ment bien les plombs de nu­mé­ro im­pair. Dans le ca­non du bas, nous avons in­sé­ré une Rott­weil Ba­sic Line char­gée de plombs n° 7. On re­lève 252 per­fo­ra­tions, soit 93 % des plombs de cette 26 g à bourre en fibre par­ve­nus dans la cible car­rée ins­tal­lée à 25 m. Le grou­pe­ment est très bon, 82 % de la charge se re­trouve dans le cercle de 76 cm de dia­mètre. La concen­tra­tion est de 64 % et la cou­ver­ture de la cou­ronne ex­té­rieure de 36 %, avec 7 vides seule­ment dans le cercle de concen­tra­tion. Un ré­sul­tat iden­tique à notre mé­daille d’or à bourre grasse, la Hull. Pour ce couple, le tir à 33 m ca­non du haut est réa­li­sé avec la car­touche Fob Gold 30 char­gée, vous l’au­rez de­vi­né, de 30 g de plombs do­rés n° 5 dans une bourre à jupe et go­det. La cible de 91 cm de cô­té est per­fo­rée par 90 % des plombs, en­core un ré­sul­tat su­pé­rieur à toutes les ca­libre 12 de notre pré­cé­dent es­sai. Le grou­pe­ment dans la cible de 76 cm de dia­mètre est de 77 %. On compte 133 plombs, la concen­tra­tion est de 66 %, la plus forte pour les tirs à 33 m. La cou­ronne re­cueille 34% du grou­pe­ment et le nombre de vides dans le cercle de concen­tra­tion est de six. Avec ce couple, pas d’im­pairs, de l’ou­ver­ture à la fin de la sai­son, vous al­lez pou­voir chasser les plus beaux gi­biers jus­qu’à de très grandes dis­tances, tout en étant sûr de stop­per net et de tuer pro­pre­ment fai­sans et per­dreaux les plus em­plu­més.

Vou­ze­laud et Tu­net en bronze

C’est un couple fran­co-fran­çais qui se hisse sur la troi­sième marche de notre po­dium, ce­lui des adeptes de la bourre à jupe. Mais en pre­mier coup et pas n’im­porte quelle jupe, puis­qu’il s’agit de la bourre spé­ci­fique Vou­ze­laud qui, de par la struc­ture in­terne de son go­det, donne une ré­par­ti­tion des gerbes d’une grande qua­li­té, comme vous pou­vez le vé­ri­fier dans le ta­bleau de nos ré­sul­tats. Ti­rée dans le ca­non du bas à 25 m, la Vou­ze­laud Su­per Com­plice, char­gée de 28 g de plombs n° 8, af­fiche un ré­sul­tat en cible de 88 %, avec 368 im­pacts comp­ta­bi­li­sés dans le car­ré de 91 cm de cô­té. En pour­cen­tage comme en nombre d’at­teintes, c’est en­core une car­touche qui fait mieux que toutes les ca­libres 12 de notre pré­cé­dent es­sai. Le grou­pe­ment est de très haut ni­veau, avec 75% des plombs conte­nus dans la car­touche, et la concen­tra­tion ex­cep­tion­nelle, avec 64% et sur­tout une ré­par­ti­tion en cible par­faite, la meilleure de notre es­sai. Nous dé­nom­brons seule­ment 3 vides de 8 cm dans le cercle de concen­tra­tion. Dans la cou­ronne, 36% des im­pacts sont im­pec­ca­ble­ment ré­par­tis, ce qui per­met une marge d’er­reur de tir im­por­tante pour les jours où nous ne sommes pas en forme, ce­la nous ar­rive à tous. La se­conde car­touche de ce duo made in France est la Tu­net TP France Chasse ni­cke­lé, éga­le­ment char­gée dans une bourre à jupe avec 28 g de plombs n° 6 ni­cke­lés. Après le tir dans le ca­non du haut à 33 m, 92 % des plombs sont dans le car­ré de 91 cm de cô­té, ce qui po­si­tionne la car­touche en se­conde po­si­tion des ca­libres 20 de se­cond coup. C’est là en­core, et au risque de me ré­pé­ter, un bien meilleur ré­sul­tat que ce­lui de nos ca­libres 12 dans les mêmes condi­tions de tir. Le grou­pe­ment dans la cible de 76 cm est de 81%, seule­ment de van cé par la Sau­va­gine Pres­tige. La concen­tra­tion pa­raît à pre­mière lec­ture moyenne, avec 58%, mais la ré­par­ti­tion est ex­cel­lente,

nous ne dé­nom­brons que 4 vides et la cou­ronne est ré­gu­liè­re­ment gar­nie de 42 % des billes. Nous avons là un couple par­fait pour la chasse de tous les pe­tits gi­biers à la bille­baude, de la caille aux fai­sans en pas­sant par le per­dreau et la tour­te­relle.

Ma­ry Arm et So­lo­gnac en mode com­plé­men­taire

En qua­trième po­si­tion, un autre couple de car­touches à bourre à jupe de fa­bri­ca­tion fran­çaise et dans le même nu­mé­ro de plombs. Nous avons glis­sé dans le ca­non du bas la Ma­ry Arm Pres­tige pour le tir à 25 m. Cette car­touche est char­gée de 30 g de plombs n° 6. Dans la cible de 91 cm de cô­té, nous comp­tons 238 im­pacts, soit 88 % des plombs de la car­touche, un très bon score. Mais sur­tout, un meilleur ren­de­ment que sa grande soeur en ca­libre 12 et bourre grasse, la Ma­ry Arm Ex­cel­lence tes­tée pour notre pré­cé­dent es­sai et char­gée elle aus­si de 30 g de plombs. L’Ex­cel­lence af­fi­chait 68%, avec 178 im­pacts dans la cible car­rée. Le grou­pe­ment de notre Pres­tige est de 79%, un bon ré­sul­tat, dans la moyenne de ce que nous re­trou­vons lors de nos tests. La concen­tra­tion est de 63 %, là en­core dans la moyenne. La ré­par­ti­tion de la gerbe est bonne, nous ne dé­nom­brons que 6 vides de 8 cm. Pour le tir à 33 m, nous avons re­te­nu la So­lo­gnac L100 char­gée de 30 g de plombs lo­gés dans une bourre à jupe spé­ci­fique à la marque. Le nombre d’at­teintes dans la cible de 91 cm de cô­té est de 185 pour 231 plombs conte­nus dans la car­touche, soit 80 %. Le grou­pe­ment est de 64 % et la concen­tra­tion de 54 %. La cou­ronne est bien gar­nie, la ré­par­ti­tion des grains est de bonne qua­li­té, avec seule­ment 6 vides. Le couple se montre ho­mo­gène, avec des per­for­mances très proches à nos deux dis­tances de tir. Au­tre­ment dit, ces deux mu­ni­tions se com­plètent à mer­veille et forment un ex­cellent duo pour la chasse à la bille­baude, mais aus­si pour les mi­gra­teurs com me le pi­geon.

Win­ches­ter et Re­ming­ton, ma­riage US

Qu’en est-il du couple qui ferme la marche ? Ren­dons-lui tout de suite jus­tice en pré­ci­sant qu’il se­rait plus juste de par­ler de cin­quième po­si­tion et d’une place ho­no­rable au vu des ré­sul­tats spec­ta­cu­laires des car­touches qui pré­cèdent. Dans ce duo à l’amé­ri­caine, la mu­ni­tion de pre­mier coup est une bourre grasse, la Win­ches­ter Spe­cial Fibre char­gée de 26 g de plombs n° 7. Dans notre cible de 91 cm de cô­té, nous trouvons 250 im­pacts, soit 85% du nombre de grains de la car­touche. Le grou­pe­ment est de 74%. La concen­tra­tion est dans la moyenne, avec 66 % des im­pacts dans le cercle de 50 cm de dia­mètre. En­fin, la cou­ronne est gar­nie de 75 per­fo­ra­tions, soit 34 % des billes du cercle de grou­pe­ment. La qua­li­té de la gerbe est cor­recte, avec 7 vides de 8 cm dans la cible de 50 cm. En se­cond coup, nous ti­rons à 33 m avec la Re­ming­ton Shur­shot char­gée de 25 g de plombs dans une bourre à jupe. 79 % des plombs de la car­touche viennent per­fo­rer la cible de 91 cm de cô­té. Le grou­pe­ment est de 63 %. La ré­par­ti­tion de la gerbe est moyenne, avec 9 vides de 8 cm de dia­mètre. Le couple d’amé­ri­caines se re­trouve donc un peu dis­tan­cé par ses concur­rentes, du fait d’un choix as­su­mé de leurs fa­bri­cants qui pri­vi­lé­gient la vi­tesse et la puis­sance au dé­tri­ment de la qua­li­té de la gerbe. Cette es­sai dis­pu­té par nos cinq cou

ples de 20 vient donc ébran­ler une croyance an­crée dans beau­coup de têtes. Non, le 20 n’est pas le ca­libre des fu­sils de dame, non, il ne manque pas de puis­sance et non, il ne né­ces­site pas d’être plus pré­cis au risque de blesser ou de perdre son gi­bier. Si vous re­pre­nez notre pré­cé­dent nu­mé­ro et com­pa­rez le ta­bleau des ré­sul­tats des ca­libres 12 avec ce­lui des 20, vous consta­tez avec nous que le 20 offre des gerbes de meilleure qua­li­té dans tous les pa­ra­mètres et sou­vent même en va­leur ab­so­lue. La quan­ti­té d’at­teintes est su­pé­rieure, alors que la charge de plombs est plus faible. De quoi re­mettre en ques­tion bien des cer­ti­tudes sur la lar­geur de gerbe des pe­tits ca­libres.

Le 20 n’est pas tout pe­tit !

La mise en pers­pec­tive de nos deux es­sais est d’au­tant plus fiable qu’elle re­pose sur une par­faite ré­ci­pro­ci­té des condi­tions de tir, 25 m pour le pre­mier coup, 33 pour le se­cond. Les armes em­ployées, bien que dif­fé­rentes, ont des ca­rac­té­ris­tiques iden­tiques, ca­nons de 67 cm, cho­kages quart et trois quarts. Les faits sont là, le pe­tit 20 met au ta­pis le puis­sant 12. Pour­quoi un tel ré­sul­tat, qui contre­dit tous ceux ob­te­nus jusque- là ? Quelques biais au­raient-ils pu fa­vo­ri­ser cette écra­sante dé­mons­tra­tion de force du 20 sur le 12 ? Il est pos­sible que nous ayons eu de la chance, ou de l’in­tui­tion, dans la for­ma­tion des couples, au vu des ré­sul­tats co­hé­rents ob­te­nus par les car­touches as­so­ciées. La preuve en est que si nous de­vions faire un clas­se­ment in­di­vi­duel, car­touche par car­touche, nous pla­ce­rions à la même place chaque mu­ni­tion, dans l’ordre où nous les avons tes­tées. Nous ins­tal­le­rions sur la plus haute marche du po­dium des car­touches à bourre grasse la Hull High Phea­sant et, pour les car­touches à bourre à jupe, la Sau­va­gine Pres­tige. Il est éga­le­ment pos­sible que la « faible » lon­gueur de nos ca­nons, 67 cm, dimension re­te­nue de­puis tou­jours pour les fu­sils de ca­libre 20, ait pu jouer en fa­veur des ré­sul­tats des 20. Peut-être qu’avec des ca­nons de 70 cm ou plus, la suprématie du ca­libre 12 n’au­rait pas été re­mise en cause. Ces fac­teurs sup­po­sés fa­vo­rables au ca­libre 20 in­té­grés, il n’en est pas moins évident que la grande sur­prise de ce test ré­side dans l’in­croyable qua­li­té des dix car­touches re­te­nues. Si vous en­vi­sa­giez de cra­quer à votre tour pour un fu­sil de ca­libre 20, il ne vous reste plus qu’à trou­ver la bonne arme. Ce se­ra le plus dif­fi­cile, tant cet es­sai vient vous sim­pli­fier la vie quant au choix de votre couple de mu­ni­tions.

Le couple ga­gnant de notre es­sai, avec des per­for­mances bluf­fantes : la Hull High Phea­sant et la Sau­va­gine Pres­tige.

Les dix car­touches de ca­libre 20 de notre es­sai, dont beau­coup ont de quoi nous faire dou­ter du ca­libre 12.

Un choix clas­sique, bourre grasse et bourre à jupe, mais qui fonc­tionne par­fai­te­ment. La Rott­weil Ba­sic Line et la Gold 30 sur­classent elles aus­si bien des 12.

Tu­net France Chasse Ni­cke­lé et Vou­ze­laud Su­per Com­plice, un couple avec des gerbes très bien ré­par­ties.

La Ma­ry Arm Pres­tige et la So­lo­gnac L100 prouvent que l’on peut être com­plé­men­taire avec le même nu­mé­ro de plombs. A no­ter, la Ma­ry Arm fait mieux que sa grande soeur de ca­libre 12.

La Win­ches­ter Spe­cial Fibre et la Re­ming­ton Shur­shot ar­rivent cin­quième. Oui, mais elles au­raient fi­gu­ré en bonne place dans notre der­nier es­sai de ca­libre… 12 !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.