Les ca­nons Game Gun

Ber­noul­li-Ven­tu­riB­row­ning, un fa­meux cock­tail !

Armes de Chasse - - Sommaire - Jean-Pierre Ta­ra­vel­la, lec­teur d’Armes de Chasse, pho­tos Bru­no Ber­bes­sou

Les tra­vaux de deux scien­ti­fiques, un Fran­çais et un Ita­lien, ont per­mis à Brow­ning de créer des ca­nons uniques en leur genre, aux ver­tus ba­lis­tiques in­croyables : les Game Gun, ve­nus équi­per quelques B25.

En 1738, le Fran­çais Da­niel Ber­noul­li constate qu’une accélération dans un fluide s’ac­com­pagne d’une di­mi­nu­tion de pres­sion : il vient de po­ser sans le sa­voir les bases de la dy­na­mique et de la mé­ca­nique des fluides. Quand la vi­tesse aug­mente la pres­sion di­mi­nue : c’est la loi de Ber­noul­li. En même temps, si le dé­bit du fluide est constant et que le dia­mètre di­mi­nue, la vi­tesse aug­mente né­ces­sai­re­ment. Vers 1796, le phy­si­cien ita­lien Gio­van­ni Bat­tis­ta Ven­tu­ri pro­longe les re­cherches de Ber­noul­li en trans­for­mant son mo­dèle ver­ti­cal en un sys­tème li­néaire. Il re­prend l’équa­tion du Fran­çais en an­nu­lant la par­tie de l’éner­gie po­ten­tielle due à la hau­teur.

Ber­noul­li et Ven­tu­ri au quo­ti­dien

Les ama­teurs de ran­don­née en al­ti­tude au­ront consta­té que le vent au som­met des mon­tagnes est tou­jours plus im­por­tant que dans la val­lée. C’est l’une des consé­quences de l’ef­fet Ven­tu­ri. L’air qui doit fran­chir la mon­tagne su­bit une accélération de ma­nière à conser­ver le même dé­bit. De même, un ré­tré­cis­se­ment en fond de val­lée crée une accélération des vents en aval. Un autre exemple connu de nous tous : en tour­nant l’em­bout fixé sur un tuyau d’ar­ro­sage, nous di­mi­nuons le dia­mètre de sor­tie et la pres­sion de l’eau aug­mente. L’ef­fet Ven­tu­ri ne concerne pas seule­ment les vi­tesses d’écou­le­ment sub­so­niques et il s’ap­plique par consé­quent à nos fu­sils de chasse. Les ca­nons dont le dia­mètre de l’âme est très im­por­tant per­mettent une ré­duc­tion du frot­te­ment des plombs sur leur pa­roi, qui s’ac­com­pagne en contre­par­tie d’une di­mi­nu­tion de leur vi­tesse et donc d’une pé­né­tra­tion in­fé­rieure. Pour contrer ces deux ef­fets, l’idée a ger­mé dans la tête des in­gé­nieurs, ar­mu­riers et ca­non­niers de la Fa­brique na­tio­nale d’Hers­tal d’ap­pli­quer les prin­cipes de Ber­noul­li et Ven­tu­ri à la concep­tion de leurs tubes. Voi­ci com­ment. Le dia­mètre de la par­tie du ca­non à par­tir du cône de rac­cor­de­ment a été aug­men­té, ce qui at­té­nue la dé­for­ma­tion des plombs en ré­dui­sant les frot­te­ments sur la pa­roi du ca­non. Suit une par­tie plus res­ser­rée, qui crée une accélération de la gerbe, avec une aug­men­ta­tion de l’éner­gie et de la dis­tance par­cou­rue. En fin

de par­cours, la gerbe passe par une par­tie ré­tré­cie, dans le cho­ka ge adap­té. Les ca­nons Game Gun étaient nés et sont ve­nus équi­per les Brow­ning mo­dèle 1925 (B25).

Trois ef­fets ver­tueux

Grâce à l’aug­men­ta­tion de la vi­tesse des plombs en sor­tie du ca­non, les uti­li­sa­teurs de ces B25 ont consta­té qu’il n’était plus né­ces­saire de mettre au­tant d’avance lors du tir sur des gi­biers lan­cés à une vi­tesse im­por­tante. Ils ont éga­le­ment no­té une aug­men­ta­tion de la zone de la gerbe meur­trière, avec des coups de lon­gueur su­pé­rieurs à ceux dé­li­vrés par d’autres fu­sils. En­fin, les plombs ti­rés dans ces B25 avaient une éner­gie ac­crue, avec un gain de pé­né­tra­tion dans des gi­biers ré­sis­tants, ca­nards par exemple. Compte te­nu de ces constats, pour­quoi la FN a-t-elle aban- don­né la fa­bri­ca­tion des ca­nons Game Gun ? En rai­son du coût de leur fa­bri­ca­tion, gé­né­ré par un fo­rage plus com­plexe que ce­lui d’un tube tra­di­tion­nel. Peu de clients étaient prêts à payer ce sup­plé­ment de prix et ce­la en dé­pit des avan­tages qu’ils pou­vaient en es­pé­rer. Une pro­duc­tion res­treinte, des per­for­mances ba­lis­tiques re­mar­quables et bien sûr la qua­li­té Brow­ning : for­cé­ment, les B25 à ca­nons Game Gun sont des pièces re­cher­chées par les ama­teurs aver­tis !

L’ef­fet Ber­noul­li : l’air s’ac­cé­lère au som­met d’une mon­tagne.L’ef­fet Ven­tu­ri, souvent illus­tré par un tuyau d’ar­ro­sage : lorsque ce­lui-ci est pin­cé, son dia­mètre di­mi­nue et la pres­sion de l’eau aug­mente. Ces deux élé­ments adap­tés à la ba­lis­tique des fu­sils de chasse ont don­né le ca­non Game Gun.

L’ap­pel­la­tion Game Gun fi­gure fi­ne­ment gra­vée à droite, sous la chambre du ca­non in­fé­rieur.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.