Re­char­ger le 6,5 x 53 R

Armes de Chasse - - Courrier - (J. K.)

La re­cherche sur In­ter­net d’in­for­ma­tions sur le re­char­ge­ment du 6,5 x 53 R m’a conduit au re­char­ge­ment sui­vant : balle Sier­ra 160 grains, 2,23 g de Tu­bal 5000, amorce Large Rifle. A 100 m, 5 balles tiennent dans un car­ré de 5 cm de cô­té. Dans votre der­nier nu­mé­ro, vous avez pu­blié un ar­ticle sur le re­char­ge­ment avec des poudres lentes [Armes de Chasse n°70, p.112, ndlr] où vous pré­co­ni­sez de rem­plir la douille à 90 % du vo­lume me­su­ré jus­qu’à la base du cône de rac­cor­de­ment. Avec le char­ge­ment ci-des­sus, le vo­lume est uti­li­sé à 80 %. Ce rem­plis­sage est-il suf­fi­sant au re­gard de la sé­cu­ri­té ? Le 6,5 x 53 R est-il au­to­ri­sé comme mu­ni­tion de chasse ? Al­bert Sa­ra­zin

Le 6,5 x 53 R ou .256 Mann­li­cher Flan­ged est l’équi­valent à bour­re­let de la 6,5 x 54, la car­touche des Mann­li­cher-Schoe­nauer. Cette car­touche est bien sûr au­to­ri­sée à la chasse et au­to­ri­sée tout court en France de­puis 2013. Les armes cham­brées en 6,5 x 53 R sont en gé­né­ral très âgées et doivent être mé­na­gées. Cette car­touche a été adop­tée par les ar­mées rou­maine (1892 et 1893), hol­lan­daise (1895) et por­tu­gaise (1896). De ce fait, les armes ti­rant ce ca­libre étaient clas­sées en 1re ca­té­go­rie (dite « armes de guerre ») et furent in­ter­dites à la chasse jus­qu’en sep­tembre 2013. Le 6,5 x 53 R à bour­re­let et sa soeur ju­melle 6,5 x 54 Mann­li­cher-Schoe­nauer à gorge de 1903 font de­puis une ré­ap­pa­ri­tion sur le ter­rain. Votre char­ge­ment de 2,23 g de Tu­bal 5000 et balle Sier­ra de 160 grains ne de­vrait pas po­ser de pro­blème de sé­cu­ri­té, même si seule­ment 80 % de la chambre à poudre sont rem­plis. Cette charge est égale à la charge maxi­male de Tu­bal 3000 (beau­coup plus vive que la 5000) dans ce ca­libre et à poids de balle égal. La vi­tesse ini­tiale du pro­jec­tile doit se si­tuer aux alen­tours de 660 m/s. A contra­rio, une charge de 2,50 g de poudre lente type Vec­tan Tu­bal 7000 ou Vih­ta­vuo­ri N160 pous­se­ra une balle de 160 grains à 760 m/s tout en res­tant dans des normes de pres­sion si­mi­laires. La courbe de mon­tée en pres­sion d’une poudre lente est en ef­fet beau­coup plus li­néaire que celle d’une poudre de vi­va­ci­té moyenne telle que la Tu­bal 5000, et la vi­tesse ob­te­nue à pres­sion égale se­ra plus im­por­tante.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.