Mes re­cettes de 7-08 Re­ming­ton

Armes de Chasse - - Courrier -

Bra­vo pour votre re­vue, pré­cise mais ac­ces­sible à tous. Le fi­dèle abon­né que je suis a consta­té, dans votre der­nier hors-sé­rie ain­si que dans bien des édi­tions « ré­gu­lières », que vous consi­dé­rez que le ca­libre 7-08 Re­ming­ton n’a fi­na­le­ment pas grand-chose à en­vier à un autre 7 mm « non mag­num ». Et que l’ar­ri­vée du cé­lèbre .308 n’est qu’une ré­vo­lu­tion com­mer­ciale en somme. Je suis dé­ten­teur d’une X-Bolt Stain­less Stal­ker en 7-08 Rem. Il s’agit de mon arme de chasse au gros gi­bier. J’en suis très content par­tout et tout le temps mais.... je re­charge ! Alain Gheer­brant, à qui je rends hom­mage ici, m’a trans­mis le vi­rus il y a quelques an­nées via les pages Re­char­ge­ment de votre re­vue. Et même si je n’ai plus le temps de dé­ve­lop­per de nou­velles re­cettes, je reste fi­dèle à ce qui marche. Ain­si ai-je re­mar­qué que mon ca­non de 56 cm, avec mes amorces ha­bi­tuelles, ne di­gé­rait pas plus de 41 grains de Tu­bal 5000 ; en­suite, c’est un lance-flammes ! J’ai pu dé­ve­lop­per des char­ge­ments par uti­li­sa­tion. Je vous les fais par­ta­ger, no­tam­ment pour bien dé­mon­trer que l’on peut ti­rer lé­ger ou lourd avec ce ca­libre. Pour le tir (re­la­ti­ve­ment) loin­tain, po­sé, de re­nards et che­vreuils : 41 grains de Tu­bal 5000 + amorce CCI BR der­rière une ogive sim­plis­sime Sier­ra SPT lé­gè­re­ment ser­tie de 120 grains fait le tra­vail. Pour la bat­tue, là où le com­merce est vrai­ment dé­faillant à nous pro­cu­rer quelque chose de pro­bant, 39 grains de Tu­bal 5000 + amorce CCI BR der­rière une ogive Speer Grand Slam de 160 grains for­te­ment ser­tie dans la gorge pré­vue à cet ef­fet fonc­tionne par­fai­te­ment tant que l’on sait res­ter rai­son­nable. Tous les ani­maux ont été tra­ver­sés (san­gliers 75 kg maxi, che­vreuils, daims) avec trace d’ex­pan­sion à la sor­tie. At­ten­tion néan­moins, il s’agit là d’un char­ge­ment re­la­ti­ve­ment lent (de l’ordre de 750 à 770 m/s en sor­tie) qui pour­rait dé­con­te­nan­cer cer­tains sur un gi­bier en mou­ve­ment. Je pré­cise que je re­ca­libre in­té­gra­le­ment mes étuis. En­fin, dans les pro­duits ma­nu­fac­tu­rés pour la chasse, j’ai eu à uti­li­ser (avant de re­char­ger) des GPA en 150 grains de chez So­logne. Eh bien ce­la va fort, très vite et n’a rien à en­vier à tous les mag­nums qui fleu­rissent dans nos layons – main­te­nant c’est le 30.06 Spring­field, il y a quinze ans, c’était le ma­gique .270 WSM. Mais je sais que der­rière tout ce­la, il y a la pas­sion, celle qui nous anime tous... et c’est tant mieux ! Bien en­ten­du, pour mes re­cettes, méthode de l’es­ca­lier, pru­dence et pa­tience se­ront ga­rantes d’ex­pé­riences sé­cu­ri­sées. Longue vie à Armes de Chasse ! Fré­dé­ric Gei­ger, Bé­thune (62)

Mer­ci pour ce par­tage aus­si dés­in­té­res­sé que clai­re­ment pré­sen­té qui se rap­proche des re­cettes pu­bliées par Alain dans son guide du re­char­ge­ment, no­tam­ment pour ce qui est de la Sier­ra SPT. Comme vous le faites et comme Alain le fai­sait, nous at­ti­rons l’at­ten­tion de nos lec­teurs, lors des opé­ra­tions de re­char­ge­ment, quelle que soit l’ori­gine d’une re­cette, sur l’im­por­tance du res­pect des pro­cé­dures de sé­cu­ri­té et de la mise en place de la méthode dite de l’es­ca­lier, qui con­siste à com­men­cer le char­ge­ment avec une quan­ti­té de poudre ré­duite afin de vé­ri­fier que l’arme sup­porte la charge et qu’il n’y a pas de sur­pres­sion. Quant à re­bon­dir sur vos pro­pos, loin de nous l’idée que l’ar­ri­vée du .308 est une simple ré­vo­lu­tion com­mer­ciale. Ce ca­libre est sans doute l’un des meilleurs si ce n’est le meilleur par­mi les mu­ni­tions li­bé­rées il y a cinq ans. Douce, pré­cise et do­tée d’un dia­mètre passe-par­tout en Eu­rope, elle est vé­ri­ta­ble­ment très per­for­mante, no­tam­ment à l’ap­proche de la plu­part des on­gu­lés du Vieux Conti­nent.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.