Com­ment ça marche ?

Armes de Chasse - - Pratique -

Lors de l’ac­tion sur la queue de dé­tente, ca­non et cu­lasse sont blo­qués, so­li­daires, et re­culent en­semble jus­qu’à at­teindre l’ar­rière du boî­tier. Ce­la a pour ef­fet de ré­ar­mer le per­cu­teur, mais aus­si de re­te­nir un mo­ment la cu­lasse avant que le res­sort en­rou­lé au­tour du tube ma­ga­sin ren­voie le ca­non vers l’avant et éjecte la car­touche ti­rée. C’est quand le ca­non est to­ta­le­ment re­ve­nu à son point de dé­part que l’en­semble cu­lasse-ver­rou­per­cu­teur est li­bé­ré et pous­sé à son tour vers l’avant par un autre res­sort. Cet en­semble mo­bile at­trape au pas­sage une autre car­touche sor­tie du ma­ga­sin tu­bu­laire pous­sée par un troi­sième res­sort in­terne à ce der­nier. La car­touche est mon­tée avec un trans­por­teur, et l’en­semble mo­bile la pousse vers la chambre. L’arme est prête à ti­rer 2 à 5 fois se­lon la taille du ma­ga­sin. L’en­semble mo­bile étant bien plus lourd que le pro­jec­tile et ef­fec­tuant un long tra­jet vers l’ar­rière, le cycle de re­char­ge­ment est plus lent que ce­lui des sys­tèmes à em­prunt de gaz ou iner­tiel. Mais c’est à cette len­teur – toute re­la­tive – que l’on doit le fonc­tion­ne­ment fluide qui ac­com­pagne le tir, avec un re­cul « cou­lant » pour l’épaule. Ac­tion du res­sort oblige, le ti­reur est « re­mis en ligne » vers sa cible.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.