Ca­libres ma­gnum face aux stan­dards ?

Plus de vi­tesse, ça change quoi ?

Armes de Chasse - - Sommaire -

Plus de vi­tesse, ça change quoi ?

Même si le terme ma­gnum reste as­so­cié à une ré­pu­ta­tion de puis­sance, les car­touches à forte charge ne do­minent pas les ca­libres stan­dards de fa­çon aus­si dé­me­su­rée que l’on veut bien le faire croire. Vous en dou­tez ? Li­sez ce qui suit, tables ba­lis­tiques et cas concrets à l’ap­pui, nous al­lons vous le prou­ver.

Il en va dans le do­maine de la chasse et des mu­ni­tions comme du reste : il nous faut tou­jours plus, plus de vi­tesse, plus d’éner­gie, je sais de quoi je parle, moi aus­si j’ai contrac­té la mag­nu­mite, la vraie. Comme si les condi­tions de chasse avaient chan­gé ra­di­ca­le­ment et que le gi­bier avait mu­té au cours des an­nées, de­ve­nant plus ré­sis­tant, in­ap­pro­chable, in­vul­né­rable aux mu­ni­tions stan­dards. Tou­te­fois, peu de chas­seurs vont voir plus loin que le mar­ke­ting et s’in­ter­rogent sur les gains réels qu’ap­porte ce sur­croît de puis­sance, en gé­né­ral ob­te­nu par un ac­crois­se­ment de la vi­tesse. C’est ce que nous al­lons es­sayer d’éclair­cir ici.

Des pommes et… des pommes

L’aug­men­ta­tion de la vi­tesse de balles équi­va­lentes lorsque le chas­seur choi­sit un ca­libre ma­gnum à la place d’un stan­dard ap­porte deux avan­tages théo­riques, mis en exergue par les tables ba­lis­tiques des fa­bri­cants : une éner­gie beau­coup plus im­por­tante et une tra­jec­toire plus ten­due. Un troi­sième ar­gu­ment, moins évident et sur­tout avan­cé par ceux qui ne jurent que par la vi­tesse, est la ré­duc­tion du temps de vol de la bouche du ca­non à la cible ou à l’ani­mal chas­sé, qui ré­duit bien en­ten­du l’avance à don­ner. Les in­con­di­tion­nels des ca­libres ma­gnum dé­si­rant ap­por­ter de l’eau à leur mou­lin ont ten­dance à com­pa­rer des pro­duits dif­fé­rents dans leurs concep­tions ou leurs do­maines d’uti­li­sa­tion pre­miers. Tâ­chons d’être plus ob­jec­tifs en com­pa­rant pommes et pommes, chose qui n’est pas tou­jours simple. Pre­nons des mu­ni­tions cou­ram­ment uti­li­sées chez nous et can­ton­nons­nous à la zone des trois cents mètres, ce qui com­mence à faire beau­coup, voire trop pour 90 % des chas­seurs. Pour ne pas trans­for­mer cet ar­ticle en ca­ta­logue d’épi­cier, je ne vais re­te­nir ici que quelques ca­libres qui marquent de leur em­preinte la chasse fran­çaise, voire eu­ro­péenne, et je ne par­le­rai que d’une ou deux balles par ca­libre en es­sayant si pos­sible de com­pa­rer les mêmes pour ne pas faus­ser les ré­sul­tats.

7 x 64 contre 7 Rem. Mag

Pour com­men­cer, j’ai re­te­nu le bon vieux 7 x 64 Bren­neke, qui a long­temps été un stan­dard chez nous, et le 7 mm Re­ming­ton Ma­gnum, qui le sup­plante peu à peu, par­ti­cu­liè­re­ment en mon­tagne ou en ter­rain très ou­vert. J’ai ajou­té la balle KS ( Ku­gel Spitz) de 162 grains (10,5 g), une autre ré­fé­rence pour énor­mé­ment de chas­seurs, dis­po­nible dans les deux ca­libres. Se­lon les tables RWS en 7 x 64, la KS sort à 860 m/s d’un ca­non de 60 cm avec pour vi­tesse ré­si­duelle 771, 693 et 627 m/s à res­pec­ti­ve­ment 100, 200 et 300 m. L’éner­gie à ces dis­tances est de 3 121, 2 550 et 2 064 J (pour 3 793 J à la bouche). La même « pointe co­nique » lan­cée d’un ca­non de 65 cm à par­tir d’un étui de 7 RM nous donne 890 m/s à la bouche pour 809, 732 et 660 m/s aux dis­tances de ré­fé­rence. L’éner­gie à la bouche est de 4159 J et de 3436, 2813 et 2287 J aux mêmes dis­tances. Il est évident que le 7 RM est plus puis­sant que le 7 x 64, mais qu’est-ce que ce­la re­pré­sente en bé­né­fice réel pour e-six joules de plus à la bouche et à peine 217 à 300 m : c’est pea­nuts – ou ca­ca­huète, mais ça sonne moins bien. Ce­la cor­res­pond à 30% de moins que la puis­sance du 22 Mag à la bouche et moins que l’éner­gie de nom­breuses 22 LR amé­ri­caines à 300 m. Et n’al­lez pas croire que j’ai une dent contre le 7 RM, j’en uti­lise deux ! Pas­sons à l’autre avan­tage théo­rique du ma­gnum, les dif­fé­rences de chute et de temps de vol. Ré­glée à sa DRO de 184 m, la KS de la 7 RM chute de 26,5 cm à 300 m pour 31,5 cm à la 7 x 64 ré­glée à 175 m. Là en­core, la mu­ni­tion de Re­ming­ton fait mieux. Oui, mais là en­core la dif­fé­rence est né­gli­geable pour le com­mun des chas­seurs : cinq pe­tits cen­ti­mètres. Et ou­bliez aus­si les cinq cen­ti­mètres de lon­gueur de ca­non qui fa­vo­risent les tables du ma­gnum. Dans la vraie vie, en fonc­tion de votre ca­ra­bine et de vos chasses, les deux mu­ni­tions ne sont

Même si les pre­mières ma­gnum sont eu­ro­péennes, ce sont les Amé­ri­cains qui en ont gé­né­ra­li­sé l’em­ploi. Mais chez nous, en battue comme à l’ap­proche, a-t-on be­soin de ce sur­croît de puis­sance et de vi­tesse ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.