Iner­tiels, plus simples et pour­tant plus chers

Armes de Chasse - - Semi-automatiques -

Avec le sys­tème à iner­tie a été ré­so­lu, plus tôt qu’avec les deux autres sys­tèmes, le pro­blème de l’écart de charges en as­si­gnant à un res­sort, plus ou moins sè­che­ment sol­li­ci­té et as­su­jet­ti à un ver­rou ro­ta­tif, la ges­tion des charges lourdes, qui ont dé­sor­mais pris le pas sur tout le reste. Le fu­sil ti­rait plus vite, en théo­rie cinq coups à la se­conde, mais re­cu­lait plus sè­che­ment. Cet in­con­vé­nient fut ré­glé avec des plaques de couche plus per­for­mantes et so­phis­ti­quées. La ma­jo­ri­té des fa­bri­cants ont adop­té ce mé­ca­nisme en ver­tu de sa concep­tion plus simple, sou­mise à moins de contraintes mé­ca­niques et de main­te­nance : fi­ni, les pis­tons, les re­tours de gaz, les joints, les rails, les em­pi­le­ments de res­sorts. Un moins grand nombre de pièces à usi­ner et à as­sem­bler en­gendre for­cé­ment un coût de fa­bri­ca­tion ré­duit. Mais, cher­chez l’er­reur, le mé­ca­nisme iner­tiel reste sou­vent le plus oné­reux dans les ca­ta­logues des fa­bri­cants !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.