Ondes de choc : fin de l’état de grâce

Armes de Chasse - - Carabines Et Calibres -

De­puis la fin des an­nées soixante et la guerre du Viet-Nam, beau­coup de ba­lis­ti­ciens se gar­ga­risent de l’ef­fet hy­dro­dy­na­mique de trans­mis­sion du choc grâce aux vi­tesses éle­vées. Ils ou­blient les échecs et l’ab­sence de ré­gu­la­ri­té du phé­no­mène et les ob­ser­va­tions furent sou­vent biai­sées. Les mi­li­taires suisses qui tra­vaillaient à l’éla­bo­ra­tion du 10,3 Vet­ter­li, dont la vi­tesse fe­rait sou­rire au­jourd’hui le chas­seur hexa­go­nal, l’avaient dé­jà no­té, tout comme les ex­perts Fair­bairn et Sykes, po­li­ciers à Hong Kong dans le pre­mier tiers du xxe siècle. Les balles à tête plate ar­rê­taient mieux les mal­frats do­pés que les round nose stan­dards de leur 38 Spe­cial et S & W.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.