THIFAN INDUSTRIE SAU­VESTRE FIP

Armes de Chasse - - Balistique -

La Fip a été dé­ve­lop­pée par Jean-Claude Sau­vestre et Thifan Industrie dans la conti­nui­té du suc­cès de ses balles-flèches pour fu­sils. Elle dé­coule du même constat que ce­lui qui a pré­si­dé à la nais­sance de la GPA : il n’exis­tait pas de balles spé­ci­fi­que­ment conçues pour la battue – ce qui est tou­jours vrai, abs­trac­tion faite bien sûr des deux fran­çaises –, com­pre­nez des balles op­ti­mi­sées pour un trans­fert mas­sif d’éner­gie, une grande pé­né­tra­tion afin de stop­per le plus ra­pi­de­ment pos­sible un ani­mal sous adré­na­line et pous­sé par les chiens. La Fip est une balle bi­mé­tal­lique sans plomb faite d’un al­liage proche du tom­bac mais aux ver­tus dif­fé­rentes. Comme la GPA, elle est réa­li­sée par tour­nage. La ca­vi­té fron­tale usi­née avec pré­ci­sion re­çoit une pe­tite tige en acier, ou deux sui­vant le ca­libre, char­gée d’ac­cé­lé­rer l’ex­pan­sion une fois que la balle a pas­sé poils et cuir. Cette ex­pan­sion vio­lente se fait sans perte de ma­tière, ou très peu. Elle forme, en gé­né­ral, un cham­pi­gnon ho­mo­gène et consé­quent qui freine bru­ta­le­ment la balle, trans­fé­rant un maxi­mum d’éner­gie dans le gi­bier. La balle res­sort dans 95 % des cas. Elle pos­sède les fa­meuses gorges de dé­les­tage et un bord tran­chant. Comme avec les GPA, le nombre de ces can­ne­lures est adap­té à la lon­gueur de la balle. Plus lourdes en moyenne que les GPA, les Fip Battue res­tent sou­vent en des­sous des poids stan­dards des balles de chasse. En .30-06, elles se dé­clinent en deux ver­sions et poids, 8,76 et 11,26 g. On peut ajou­ter une troi­sième op­tion, la Fip Plus qui ap­proche les 12 g : 11,92 g exac­te­ment. Cha­cun fe­ra son choix en fonc­tion de ses ha­bi­tudes ou de sa to­lé­rance au re­cul. Comme toutes les Fip, ces .30-06 sont char­gées à des vi­tesses op­ti­males pour que les balles tra­vaillent par­fai­te­ment. Sau­vestre a trou­vé un re­mar­quable équi­libre. Ces trois Fip tuent – le gi­bier ne va ja­mais très loin – et pro­pre­ment, avec pas ou très peu d’éclats. La pré­ci­sion est très bonne et la lé­ta­li­té im­pres­sion­nante. Ces ex­cel­lentes balles de battue ont long­temps été pé­na­li­sées par un coût éle­vé, que le condi­tion­ne­ment en boîtes de seule­ment 16 car­touches ren­dait en­core plus dis­sua­sif. De­puis le ra­chat de l’en­tre­prise par jean-Mi­chel Cres­pi, elles re­trouvent une taille de boîte clas­sique de 20 car­touches, ce qui les po­si­tionne plus fa­vo­ra­ble­ment. Voi­là un pro­duit per­for­mant à re­te­nir pour toutes vos bat­tues au grand gi­bier.

Comme la GPA, la Fip a été conçue pour la battue et est pro­po­sée en plu­sieurs poids de balle. Son ex­pan­sion est bonne et sa pé­né­tra­tion ga­ran­tie grâce à une flèche d’acier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.