La ca­ra­bine taillée pour l’aven­ture

Armes de Chasse - - Carabines Et Calibres -

La Black Bear s’ar­ti­cule au­tour du cé­lèbre boî­tier 85 en acier et dis­po­nible en cinq di­men­sions se­lon le ca­libre re­te­nu. Cette spé­ci­fi­ci­té, as­so­ciée à la haute qua­li­té de l’acier et une concep­tion soi­gnée, confère au mo­dèle 85 une ex­cel­lente ri­gi­di­té et ce­la en dé­pit de sa par­tie su­pé­rieure ou­verte. Celle-ci offre deux pos­si­bi­li­tés de char­ge­ment : par le char­geur amo­vible ou par le des­sus, comme un sys­tème Mau­ser. Les ponts sont usi­nés pour les mon­tages Op­ti­lok. Le char­geur amo­vible en acier, d’une conte­nance de cinq car­touches stan­dards ou quatre ma­gnum, est ver­rouillé en place. Il faut l’en­fon­cer lé­gè­re­ment tout en agis­sant sur le ver­rou pour le sor­tir de son lo­ge­ment. On y ar­rive sans peine d’une seule main. La cu­lasse est usi­née dans la masse, le­vier in­clus. Do­tée de trois te­nons en tête, elle per­met un contrôle to­tal de l’ar­me­ment. L’ou­ver­ture se fait à 60 de­grés. L’ex­trac­teur Sa­ko n’est plus à pré­sen­ter, il rem­plit son of­fice par­fai­te­ment. L’éjec­tion se fait au moyen d’un éjec­teur à lame. Le temps de per­cus­sion ré­duit ac­croît la pré­ci­sion du tir. La noix est en acier, très fine, es­thé­tique, an­ti-re­flet. A l’ar­me­ment, un in­di­ca­teur dé­passe der­rière elle et per­met, lors d’une pro­gres­sion ou quand la lu­mi­no­si­té di­mi­nue, un contrôle tac­tile de l’état de l’arme sans quit­ter l’ob­jec­tif des yeux. Un point rouge fa­ci­lite ce contrôle. La dé­tente simple ef­fet ne souffre au­cun re­proche. Elle est ré­glable de 1 à 2 kg. Les Sa­ko 85 pos­sèdent une sû­re­té à trois po­si­tions à deux le­viers sé­pa­rés. Le pre­mier le­vier met l’arme en po­si­tion de tir ou en sé­cu­ri­té, le se­cond ac­tionne la cu­lasse, arme en sé­cu­ri­té. Quand l’arme est prête à faire feu, le point rouge de l’in­di­ca­teur d’ar­me­ment et ce­lui de la sû­re­té sont vi­sibles. Le pontet et la sous-garde en deux par­ties sont en in­ox, ain­si que la vis­se­rie. Une in­ter­face en acier re­lie le pont avant à son lo­ge­ment dans la crosse, fai­sant of­fice à la fois de pillar bed­ding et de lo­ge­ment du te­non de re­cul. Le ca­non rayé par mar­te­lage à froid me­sure 51 cm, pos­sède deux groupes de six can­ne­lures sé­pa­rés par une par­tie cy­lin­drique sup­por­tant l’an­neau porte-gre­na­dière. Il donne à la ca­ra­bine son look unique et agres­sif. Cette Black Bear, comme toutes les « Ours », est équi­pée d’une hausse et d’un gui­don ré­glables en acier. L’en­semble boî­tier-ca­non est re­cou­vert d’un bron­zage noir mat qui offre une ex­cel­lente ré­sis­tance à la cor­ro­sion ain­si qu’à l’abra­sion et aux chocs. La mé­ca­nique se loge dans une crosse noire syn­thé­tique à haute ré­sis­tance qui contri­bue à la vi­va­ci­té de l’en­semble. Des in­serts striés pla­cés aux bons en­droits per­mettent une te­nue sûre, quelles que soient les condi­tions. La plaque de couche, re­la­ti­ve­ment dure, rem­plit bien son of­fice. Contrai­re­ment à de nom­breuses crosses syn­thé­tiques, on n’a pas l’im­pres­sion de te­nir un Tup­per­ware. La Black Bear est une des nom­breuses ver­sions de la 85 : près de trente au to­tal. Il y a des crosses syn­thé­tiques, en noyer, la­mel­lées­col­lées ou en car­bone. L’acier peut être in­ox ou car­bone. Le ca­non peut être lé­ger, var­mint ou lourd, rond ou can­ne­lé pour des lon­gueurs de 51 à 66 cm. Sui­vant les ca­libres, les char­geurs contiennent quatre à six car­touches. Les poids s’éche­lonnent de 2,4 kg, pour la plus lé­gère des Car­bon Light en .243 Win­ches­ter, à 4,5 kg, pour la Sa­fa­ri en .416 Rig­by. Ca­ra­bines à ver­rou tra­di­tion­nelles fa­bri­quées avec le plus grand soin, ex­trê­me­ment pré­cises, fiables, très so­lides, les Sa­ko 85 sont les armes de sé­rie les plus proches des réa­li­sa­tions cus­tom. Elles re­pré­sentent au­jourd’hui l’ar­ché­type de ce que doit être une ca­ra­bine clas­sique de ni­veau éle­vé. De 2 530 € pour la Hun­ter à plus de 11 000 € pour la Sa­fa­ri, il y a une 85 pour presque toutes les bourses et les chasses. In­dé­mo­dables et in­tem­po­relles, elles aus­si mé­ritent le titre de Ri­fle­man’s Rifle !

Une ca­ra­bine à crosse syn­thé­tique dans notre choix d’armes haut de gamme ? Oui, car cette « Ours noir » est so­lide, fiable, pré­cise et do­tée d’une âme de ba­rou­deur.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.