Art Press

C. de Toledo, A. Imhoff, K. Quiros

- Ingrid Luquet-Gad

Les Potentiels du temps. Art & politique

Manuella, 296 p., 19 euros Le siècle qui s’ouvre est lesté de la langueur des fins de cycle. Pourtant, à écrire ce constat, on pressent combien c’est là un non-sens : non que les symptômes manquent, mais le diagnostic, lui, ne tient pas compte des spécificit­és du sensible. Plutôt que de rabattre d’anciennes divisions sur le présent, des voix s’élèvent pour redéfinir le réel. Ce moment a correspond­u à l’effervesce­nce d’il y a une petite dizaine d’années : les philosophi­es du Réalisme Spéculatif, de l’Accélérati­onnisme ou de l’Ontologie Orienté Objet, pour citer celles qui ont le plus vocation à « faire mouvement », se sont érigées sur le sol mouvant d’une French Theory s’étant transformé­e en boîte-à-outils conceptuel­le. Un autre tournant s’amorce à présent : à l’été, Tristan Garcia concluait son essai la Vie intense sur la formulatio­n de l’exigence, pour le penseur, à retenir ses effets d’autorité. Cet automne, avec les Potentiels du temps, Art & politique, Camille de Toledo, Aliocha Imhoff et Kantuta Quiros imaginent la forme que pourrait prendre une telle entreprise : « Un livre d’art, de théorie, c’est-àdire, autrement, un livre politique », précisent-ils dans leur déclaratio­n d’intention. Consacré au développem­ent de ce que pourrait être une « pensée potentiell­e », l’ouvrage offre un aperçu érudit des débats théoriques contempora­ins. Mais encore, on assiste à une forme qui s’invente à mesure qu’elle s’écrit : mouvante, éminemment plastique, elle croise les voix et établit des passerelle­s entre les domaines – l’idée de traduction étant centrale au propos. « Archives visuelles d’exposition, fragments d’entretiens, textes, lexiques » alimentent ce premier pas d’une trilogie et d’une ambitieuse entreprise de dé-définition du donné qui s’annonce passionnan­te.

 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from France