Chan­tal Bé­ret

Art Press - - DISPARITION - Catherine Millet

Elle était la plus agréable et la plus gaie par­mi tous les col­la­bo­ra­teurs d’art­press. Chan­tal Bé­ret est dé­cé­dée le 11 oc­tobre der­nier à l’âge de 68 ans. Elle était aus­si la plus an­cienne de nos col­la­bo­ra­trices. Notre nu­mé­ro 2 dé­jà, pa­ru en fé­vrier 1973, com­pre­nait deux textes d’elle, en­thou­siaste qu’elle était de s’em­bar­quer dans cette aven­ture qui al­lait s’ap­pe­ler l’art contem­po­rain. Mais Chan­tal ar­ri­vait avec son ba­gage d’his­to­rienne de l’art, ac­quis à la Sor­bonne et à l’École du Louvre. Cette pre­mière col­la­bo­ra­tion le re­flé­tait : elle avait in­ter­viewé Ed­da Re­nouf, dont l’oeuvre était ca­rac­té­ris­tique du mi­ni­ma­lisme de ces an­nées, et chro­ni­qué une ex­po­si­tion de Kan­dins­ky, non sans une pointe de ju­di­cieuse cri­tique. Les jeunes cri­tiques sont sou­vent plus ti­mo­rés au­jourd’hui. Ce par­tage entre un en­ga­ge­ment fi­dèle au­près de quelques-uns de ses contem­po­rains, tel que Jean-Pierre Pin­ce­min, et un tra­vail de re­lec­ture de l’his­toire (beau texte sur Adolf Loos dans un nu­mé­ro spé­cial sur Vienne) ca­rac­té­rise d’ailleurs son ap­port à la re­vue. En 1974, elle réa­li­sa une ex­po­si­tion Mo­ho­ly-Na­gy pour le Centre de créa­tion in­dus­trielle quand ce­lui-ci avait en­core ses salles au mu­sée des Arts dé­co­ra­tifs. Elle fut aus­si par­mi les conser­va­teurs pion­niers qui tra­vaillèrent dès les dé­buts au Centre Pom­pi­dou, où elle fut d’abord en charge de l’ar­chi­tec­ture, par­ti­ci­pant au com­mis­sa­riat des grandes ex­po­si­tions plu­ri­dis­ci­pli­naires qui mar­quèrent les pre­mières an­nées du Centre, Pa­ris-Ber­lin et Vienne, nais­sance d’un siècle. Dans ce do­maine de l’ar­chi­tec­ture, Chan­tal fit preuve d’un dis­cer­ne­ment exem­plaire dont art­press a long­temps pro­fi­té. Elle avait l’oeil, comme on dit. Au fil des an­nées, nous pu­bliâmes les ar­ticles qu’elle consa­cra aux plus grands ar­chi­tectes ain­si que les in­ter­views qu’elle réa­li­sa d’eux : Jean Nou­vel, Rem Kool­haas, Ren­zo Pia­no, Frank Geh­ry, Shi­ge­ru Ban… Com­mis­saire en 1981 de l’ex­po­si­tion iti­né­rante Ar­chi­tec­tures en France. Mo­der­ni­té Post-Mo­der­ni­té pour le Centre de créa­tion in­dus­trielle au Centre Pom­pi­dou, elle co­or­don­na aus­si pour nous un nu­mé­ro spé­cial Ar­chi­tec­ture (1983), ré­flé­chis­sant à la cé­sure entre mo­der­ni­té et post­mo­der­ni­té. Elle fut éga­le­ment, et entre autres, com­mis­saire de l’ex­po­si­tion Ar­chi­tec­ture en France, 1947

1997 en 1997 et de la ré­tros­pec­tive de Jean Nou­vel en 2001. Plus tard, elle de­vait re­ve­nir vers l’art contem­po­rain, or­ga­ni­sant une ex­po­si­tion Sar­kis (2010) et Yayoi Ku­sa­ma (2011). Chan­tal fai­sait par­tie de ces per­sonnes qui, tom­bées ma­lades jeunes, passent une grande par­tie de leur vie à re­pous­ser la mort avec un tel cou­rage et un tel tact que non seule­ment elles font ou­blier à leur en­tou­rage le fait qu’elles sont ma­lades, mais leur offrent même des mo­dèles de vi­ta­li­té. Jus­qu’à une époque très ré­cente, Chan­tal ne man­quait ja­mais une réunion au jour­nal, ap­por­tait des idées, pro­po­sait de rap­por­ter un ar­ticle d’un voyage qu’elle s’ap­prê­tait à faire. J’avais avec elle une grande com­pli­ci­té et tous lui vouaient énor­mé­ment d’ami­tié. Art­press, au­quel elle ap­por­ta tant, ne l’ou­blie­ra pas.

Chan­tal Bé­ret

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.