Fran­cis Alÿs

Ka­nal Centre Pom­pi­dou / 12 sep­tembre 2018 - 10 juin 2019

Art Press - - EXPOSITIONS REVIEWS -

Ka­nal Centre Pom­pi­dou / 12 sep­tembre 2018 - 10 juin 2019

Dans un es­pace dé­ga­gé, ver­doyant et en­so­leillé au bord d’un plan d’eau au Ve­ne­zue­la, des en­fants chassent des li­bel­lules ca­chées dans la vé­gé­ta­tion. Dans un si­lence d’ap­proche fur­tive, cer­tains réus­sissent à s’em­pa­rer de ces grands in­sectes, les bloquent dans la paume de leur main avant de leur ar­ra­cher les ailes. Ils lancent alors leurs « nou­veaux jouets » en l’air, l’ani­mal bat des ailes avant de re­tom­ber, mort, au sol, comme un avion mi­nia­ture en per­di­tion. Les en­fants sont hi­lares et s’en donnent à coeur joie. Cette sé­quence, pour le moins fu­neste, fait par­tie d’un en­semble de 18 courtes vi­déos, Jeux d’en­fants, réa­li­sées de par le monde par Fran­cis Alÿs entre 1999 et 2017. Les ob­jets sont par­fois des plus in­con­grus ou des plus déses­pé­rants, vu l’état de pau­vre­té de cer­tains : des cailloux à la place de dés, des bouts de bois comme re­vol­vers ou des plus cruels comme dans l’exemple ci­té. Car les jeux d’en­fants peuvent être d’une ex­trême vio­lence, lar­vée ou non, à l’image des so­cié­tés dans les­quelles ils vivent. La ronde des chaises mu­si­cales ou l’his­toire du loup et de l’agneau ap­par­tiennent à ce re­gistre, à l’in­verse des châ­teaux de sable en­glou­tis par la ma­rée mon­tante de la mer du Nord. La vio­lence sourd aus­si de cer­tains contextes ur­bains, des ban­lieues de Mexi­co aux camps de ré­fu­giés en Irak : ces jeux fil­més sont ré­vé­la­teurs de notre monde et de la fa­çon dont les en­fants se dé­brouillent avec ce­lui-ci quand ils n’ont pas d’autre choix.

Ber­nard Mar­ce­lis ——— In a green and sun­ny open space, at the edge of a lake in Ve­ne­zue­la, chil­dren chase dra­gon­flies hi­ding in the ve­ge­ta­tion. Using the stealth of si­lence, some of them even ma­nage to catch these large in­sects, trap­ping them in the palm of their hand be­fore tea­ring off the wings. They then throw their ‘new toys’ in­to the air, the ani­mal beats what’s left of its wings be­fore fal­ling dead to the ground, like a mi­nia­ture ae­ro­plane in dis­tress. The chil­dren laugh hys­te­ri­cal­ly and en­joy them­selves tho­rough­ly. This ra­ther grue­some se­quence is from a se­ries of eigh­teen short vi­deos Chil­dren’s Games, fil­med around the world by Fran­cis Alÿs bet­ween 1999 and 2017. The ob­jects used as toys are so­me­times more in­con­gruous or more des­pe­rate, gi­ven the po­ver­ty of some of the chil­dren: pebbles ins­tead of dice, pieces of wood as guns, or cruel­ler, as in the example above. Chil­dren’s games can be ex­tre­me­ly violent, whe­ther la­tent or not, just like the so­cie­ties in which they live. The game of mu­si­cal chairs or the sto­ry of the wolf and the lamb be­long to this re­gis­ter, un­like the sand­castles en­gul­fed by the ri­sing tide of the North Sea. We al­so wit­ness the un­der­lying vio­lence of cer­tain ur­ban contexts, from the sub­urbs of Mexi­co to re­fu­gee camps in Iraq: these fil­med games are re­ve­la­to­ry of our world and the way in which chil­dren cope with it when they have no other choice.

Trans­la­tion: Em­ma Ling­wood À gauche/ left: Tom Wes­sel­mann « Be­droom Pain­ting #24 ». 1970. Huile sur toiles dé­cou­péeses. 191 x 237 x 63,5 cm. (Ph. Jef­frey Sturges, 2018 © The Es­tate of Tom Wes­sel­mann/VAGA at ARS).

Ci-des­sous / lbe­low: Fan­cis Alÿs.

« Jeux d’en­fants». (© Veerle Ver­cau­te­ren © Stich­ting /Fon­da­tion Ka­nal). 2018

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.