Ch­ris­tophe Es­nault

Art Press - - LIVRES - Oli­vier Ra­chet

Mordre l’es­sen­tiel

Tin­bad, 336 p., 26 eu­ros

En 2016, Ch­ris­tophe Es­nault pu­bliait My­tho­lo­gie per­son­nelle, ou­vrage dans le­quel il se pro­po­sait de ré­pondre à quatre des ques­tions éla­bo­rées par An­dré Bre­ton et Paul Eluard à l’oc­ca­sion d’une sé­rie d’en­quêtes. Les sur­réa­listes avaient su, en leur temps, ar­ri­mer leur es­prit de ré­volte à une aven­ture ré­vo­lu­tion­naire pre­nant pour cible le lan­gage. Es­nault per­pé­tue, non sans iro­nie, cet hé­ri­tage, en pu­bliant au­jourd’hui l’en­semble des textes poé­tiques pa­rus dans dif­fé­rentes re­vues lit­té­raires, entre 2004 et 2018. Si l’es­prit de dé­ri­sion fait en­core flo­rès, les my­tho­lo­gies sur­réa­listes ont pris du plomb dans l’aile. Le faux a eu rai­son du mer­veilleux quo­ti­dien pri­sé par les poètes. La psy­cha­na­lyse s’est avé­rée être une es­cro­que­rie sans nom : « Le mar­ché de la dé­tresse, écrit l’au­teur, est en pleine ex­pan­sion. » La li­ber­té sexuelle n’au­rait-elle été qu’un doux leurre ? Dans une adresse à son thé­ra­peute, le poète dé­plore qu’il n’y ait « pas de bor­del dans cette ville (les ca­bi­nets de consul­ta­tion les ont rem­pla­cés)… » Quant à l’amour fou; de­vant la pro­li­fé­ra­tion des sites pros­ti­tu­tion­nels de ren­contre, il est en lam­beaux. Seule reste te­nace, pour ce­lui qui n’a de cesse de cla­mer sa pas­sion pour 4.48 Psy­chose de Sa­rah Kane, la ques­tion du sui­cide. Quel ave­nir est au­jourd’hui ce­lui du poète, mis à part « feindre l’écri­ture au­to­ma­tique », « de­ve­nir soi-même le flux » ? S’il ima­gine, dans un élan de fan­tai­sie déses­pé­rée, les cou­ver­tures et les « qua­trièmes d’im­pos­ture » des livres qu’il n’écri­ra ja­mais, Es­nault s’in­ter­roge aus­si sur la ca­pa­ci­té de la lit­té­ra­ture à chan­ger en­core nos vies. Ain­si, écrit-il en ita­liques, tout en ren­dant hom­mage aux édi­tions Tris­tram, connues pour avoir ré­ha­bi­li­té Lau­rence Sterne : « L’écri­ture, c’est ce qui change la lit­té­ra­ture. » Avis aux jeunes poètes !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.