Art Press

Claude Viallat, la forme et le contenu

Form and Content

- Interview par Romain Mathieu

Pattern and Decoration est un mouvement américain qui apparaît après Support-Surface, durant la deuxième moitié des années 1970. En aviez-vous connaissan­ce à cette époque ? Oui, il y a eu une exposition à la galerie Daniel Templon de Robert Zakanitch. Des peintures avec des grosses fleurs qui m’avaient marqué. J’ai vu aussi des oeuvres de Robert Kushner, de Joyce Kozloff et de Brad Davis par la suite. J’avais travaillé sur des tissus à fleurs ou des choses de cet ordre. Ma peinture, dès le départ, est décorative. Je peins sur des supports de récupérati­on, tout ce que je peux comme tissus : des tissus à fleurs, des tissus à carreaux, des velours côtelés, des toiles de jute qui sont des sacs de café avec des motifs. Chaque fois que j’ai la possibilit­é d’avoir un élément soit représenta­tif, soit répétitif, soit annexe, je travaille le tissu avec tous les éléments qu’il porte. Dès 1966, j’ai des toiles composites, des patchworks en 1968 cousus. Élodie, la dame qui m’a élevé enfant à Aubais, me cousait les pièces. Après, j’ai encollé. JOUER SUR L’AMBIGUÏTÉ Quand vous dites que votre peinture est immédiatem­ent décorative, est-ce conscient dès le début ou cela vient après la déconstruc­tion de la peinture ? Il y a la déconstruc­tion de la peinture et, en même temps, le travail sur le tissu, tous les tissus que je récupère. Je viens de faire une toile qui est un double hommage, un hommage au thème du peintre et son modèle et un hommage au Déjeuner sur l’herbe. C’est une toile très décorative. Dès le départ, il y a le souci de désacralis­er la peinture, de la faire exister avec les choses les plus simples et les plus banales. Lorsque Pattern and Decoration est apparu, on vous a associé à ce mouvement me semble-t-il ? Après Support-Surface, il y a eu Peinture-Peinture – soit une peinture plus en matière – et ensuite le Pattern. J’ai été associé aux deux ! Alors qu’il s’agit de deux orientatio­ns différente­s. Il y a eu un discours un peu formaliste qui est porté sur Support-Surface par Marcelin Pleynet ou par Marc Devade qui publie Clement Greenberg dans Peinture, cahiers théoriques. Ce discours formaliste a eu tendance à recouvrir cette dimension immédiatem­ent décorative de désacralis­ation de la peinture. Votre démarche intègre

 ??  ?? « Sans titre ». 1967. Patchwork tissus de couleur, bleu de méthylène. 288 x 143 cm. (Court. de l’artiste et galerie Ceysson et Bénetière). ‘Untitled.‘ Patchwork fabrics, methylene blue
« Sans titre ». 1967. Patchwork tissus de couleur, bleu de méthylène. 288 x 143 cm. (Court. de l’artiste et galerie Ceysson et Bénetière). ‘Untitled.‘ Patchwork fabrics, methylene blue

Newspapers in French

Newspapers from France